L'Ordo Hereticus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Ordo Hereticus

Message  Fabien le Mar 5 Jan - 20:19



L'Ordo Hereticus est un groupuscule secret, une branche
de la très sainte Inquisition, elle-même fondée aux
premiers jours de l'Imperium, vouée à protéger l'Humanité
des innombrables dangers posés par les mutants, les
hérétiques et les sorciers. Les Inquisiteurs de l'Ordo
Hereticus sont des individus sinistres, d'un genre bien
différent de leurs confrères de l'Ordo Malleus et de l'Ordo
Xenos : leurs tâches incluent parfois la persécution de
leurs semblables soupçonnés d'avoir fait commerce avec
les démons ou les extraterrestres, car ce sont là les
crimes les plus abominables qui soient. Le pouvoir d'un
Inquisiteur est tel qu'il peut en appeler à la toute puissance
des armées de l'Imperium sans que leurs
dirigeants puissent refuser. Même les Space Marines
peuvent être réquisitionnés par un Inquisiteur si la menace
à laquelle il doit faire face s'avère plus importante que ce
que les forces locales et lui peuvent gérer.
Jaillie des cendres de l'Âge de l'Apostasie, lorsque le
seigneur fou Vandire plongea l'Humanité dans l'un des
plus sanglants épisodes de son histoire, l'Ordo Hereticus
regroupe les protecteurs du futur de la race humaine.
Tandis que l’Inquisition est chargée de veiller sur
l’Imperium dans son ensemble, l’Ordo Hereticus, ou les
Chasseur de Sorcières comme ses membres sont plus
fréquemment appelés, se concentre sur la détection et le
jugement des psykers renégats, des mutants et des
hérétiques. Vu que les vocations de l’Adepta Sororitas et
du nouvellement formé Ordo Hereticus étaient
relativement similaires, il ne fallut pas longtemps pour que
les devoirs et la hiérarchie de chaque organisation
s’unissent dans un même saint objectif. Si l’Adepta
Sororitas reste la principale force militaire de
l’Ecclésiarchie, elle est également la Chambre Militante de
l’Ordo Hereticus.
En plus de son devoir de surveillance du Ministorum, celui
de s’assurer que les Guerres de Religion n’outrepassent
pas leur mandat et que les Cardinaux ne détiennent pas
plus de pouvoirs que nécessaire, l’Ordo Hereticus garde
un oeil sur les autres organisation impériales : l’Adeptus
Arbites, les Space Marines mais aussi les autre branches
de l’Inquisition. Il contrôle la pureté des doctrines aussi
bien que les des corps, et personne ne peut se targuer
d’être hors de sa juridiction.

Radicaux et Puritains
Comme tous les Ordos de l'Inquisition, l'Ordo Hereticus est
agité par des dissensions internes et des divergences sur
la façon dont la Volonté de l'Empereur doit être appliquée.
Certains définissent ces disparités en termes de Puritains
et de Radicaux, bien qu'il s'agisse là d'une simplification. Si
au sein des autres ordres la différence entre un Puritain et
un Radical est assez nette, elle l'est beaucoup moins dans
le cas des Chasseurs de Sorcières. Il existe de
nombreuses philosophies différentes au sein de l'Ordo
Hereticus, et comme c'est souvent le cas, plus une faction
tend vers une vue extrémiste, plus elle en vient à
ressembler à l'autre extrême. Ceux qui connaissent
l'existence des Chasseurs de Sorcières les voient comme
de sinistres gardiens de l'Humanité, des figures
protectrices vouées à défendre leurs concitoyens contre la
sorcellerie, l'hérésie et la mutation. Un Chasseur de
Sorcières traque ceux qui pratiquent les arts interdits et
blasphèment contre l'Empereur, aussi bien que les
membres de l'Ecclésiarchie qui détournent Sa voie à leur
propre profit. Les Chasseurs de Sorcières sont des
individus souvent effrayants, incorruptibles et purs, qui
punissent toute forme de déviance par un châtiment sévère
mais juste. Ils sont impitoyables dans leur traque des
ennemis de l'Imperium, et si des milliers d'innocents ont
parfois été massacrés dans la foulée, il s'agit souvent de
pertes négligeables en comparaison du prix de l'échec.
De même qu'il existe de nombreux ennemis à combattre,
il est de nombreuses méthodes pour le faire, et certains
Chasseurs de Sorcières n'hésitent pas à retourner les
armes de l'ennemi contre lui. Pour certains, ces
Inquisiteurs sont des Radicaux, pour d'autres des
hérétiques. Beaucoup de Chasseurs de Sorcières sont
eux-mêmes des psykers, ou ont recours aux pouvoirs de
sorciers assermentés pour trouver leur proie, or ils ne
peuvent être accusés de commettre le mal. Si le Radical
est persuadé que l'Inquisition doit utiliser toutes les armes
à sa portée pour le salut de l'Humanité, le Puritain affirme
que le simple fait de considérer de telles méthodes est un
pas sur la voie de la damnation. Les Radicaux sont peut-être
engagés sur ce chemin, autant par leurs méthodes
que par leur utilisation de pouvoirs psychiques, sans
compter qu'ils n'hésitent parfois pas à utiliser les maléfices
de sorciers pour atteindre leur but.
Les différences ci-dessus ne sont que la partie émergée
de l'iceberg que représente le conflit entre Puritains et
Radicaux. En plus des menaces extérieures que sont la
sorcellerie et la mutation, l'Ordo Hereticus doit surveiller
l'Ecclésiarchie pour s'assurer qu'un tyran, tel que le fut
Vandire, n'en émergera pas pour conduire l'Imperium
dans un nouvel Âge de l'Apostasie. Côtoyer de si près le
Ministorum comporte néanmoins des pièges, et il arrive
que certains Inquisiteurs succombent à l'attrait que
représentent les immenses richesses matérielles et le
prestige de cette organisation. Il est arrivé qu'un
Inquisiteur de l'Ordo Hereticus fustige l'un de ses
collègues devenu laxiste et ayant permis à des membres
de l'Ecclésiarchie de déclarer des Guerres de Religion
dans un but personnel.
Source d'encore plus de controverse, il est des Inquisiteurs
incapables d'assumer l'hypocrisie inhérente à leur charge.
En effet, l'une des tâches de l'Ordo Hereticus est de
pourchasser et d'exterminer les psykers et les mutants,
mais l'ironie est que l'existence de I'lmperium dépend
entièrement de tels êtres. Les psykers permettent les
communications interspatiales, le voyage dans le Warp et
entretiennent l'essence même de l'Empereur avec leurs
vies. Sans les psykers, I'lmperium serait rapidement réduit
à un ensemble de royaumes isolés qui, privés de la
sagesse de l'Empereur, ne tarderaient pas à succomber
aux assauts des créatures du Warp. Pour les Chasseurs
de Sorcières ultra-puritains, ces psykers, Navigators,
Astropathes, Psykers Assermentés et même les
Archivistes Space Marines, doivent être persécutés et
éliminés comme n'importe quel autre déviant. C'est à ce
niveau que leurs croyances rejoignent celles des ultraradicaux
pour en devenir un sombre reflet.

Textes tirés du Codex Chasseurs de Sorcières
avatar
Fabien
MJ

Messages : 638
Date d'inscription : 29/08/2009
Age : 43
Localisation : Vietnam

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Ordo Hereticus

Message  Fabien le Sam 9 Jan - 12:24



En termes de taille, c’est le plus grand des trois ordos et ses inquisiteurs
traquent l’ennemi au coeur même de la population de l’Imperium.
Les membres de l’Ordo Hereticus sont parfois appelés « chasseurs
de sorciers » ou « répurgateurs » à cause de la priorité qu’ils
accordent à l’arrestation des psykers. Les mutants, les rebelles et les
hérétiques font également partie de leurs objectifs. L’ordo n’éprouve
pas le moindre scrupule à agir contre les membres des autres Adepta.
Bon nombre de technoprêtres corrompus ou de cardinaux renégats
du Ministorum ont trouvé la mort aux mains d’un répurgateur.
L’Ordo Hereticus en appelle souvent à des forces telles que la
Garde Impériale ou l’Adeptus Arbites afin qu’elles l’épaulent dans
l’accomplissement de son devoir. Lorsque des forces armées sont
dirigées par un répurgateur, on trouve souvent des Soeurs de Bataille
dans leurs rangs. Voilà bien des siècles, à la suite de l’âge de l’Apostasie,
l’Adeptus Sororitas nouvellement reformé et l’Ordo Hereticus
conclurent un accord selon lequel ces deux organisations s’engageaient
à se porter une assistance mutuelle dans leur combat contre
les ennemis de l’Empereur. Les termes de cet accord, qui fut signé
lors du synode de Nephilim, sont aujourd’hui encore environnés de
mystères. Certains inquisiteurs murmurent que les Soeurs de Bataille
et l’Ordo Hereticus appliqueraient un plan secret, seulement compris
dans sa totalité par quelques seigneurs inquisiteurs et chanoinesses
de la Sororitas. Que cela soit vrai ou non, un chasseur de sorciers
trouvera toujours des alliées chez les Soeurs de Bataille et ces deux
organisations collaborent étroitement.
Les inquisiteurs de l’Ordo Hereticus sont généralement des personnages
dotés d’une volonté de fer. Certains d’entre eux portent des
coiffes psychiques spécialement conçues pour annuler les effets des
sorcelleries hostiles qui pourraient être dirigées contre leur esprit ou
leur personne. D’autres préfèrent s’en remettre au soutien de l’Empereur
et psalmodient des litanies de protection et de haine lorsqu’ils
montent à l’assaut contre des psykers renégats. Comme les membres
des autres ordos de l’Inquisition, les répurgateurs n’hésitent pas à
s’adjoindre les services d’individus dotés de pouvoirs psychiques,
pourvu que ceux-ci aient été convenablement assermentés. Aussi
surprenant que cela puisse paraître, de nombreux inquisiteurs de
l’Ordo Hereticus sont capables d’utiliser les disciplines psychiques.
Malheur au sorcier pourchassé par l’un de ces inquisiteurs car ceux-ci
sont particulièrement connus pour le zèle qu’ils mettent à accomplir
leur mission. Peut-être est-ce parce qu’ils sont terriblement
conscients des redoutables dangers qui se tapissent dans les replis du
Warp ou peut-être cela provient-il de leur formation. Quoi qu’il en
soit, ces psykers répurgateurs ne connaissent aucune restriction dans
leur croisade contre les dégénérés et les corrompus.
Certains membres de l’Ordo Hereticus se spécialisent dans
l’identification et l’éradication des mutants. Ils peuvent disposer
de nombreuses cellules d’acolytes de natures extrêmement variées,
depuis des escouades de soldats armés de lance-flammes, endurcis
par la vie dans les ruches et entraînés au nettoyage de vastes zones
infectées, jusqu’à des cellules d’assassins spécialisés dans les opérations
de précision, formés à faire disparaître et remplacer les personnalités
politiques importantes qui succombent aux artifices des Dieux
Sombres. Dans la plupart des cas, les inquisiteurs de l’ordo sont moins
préoccupés des mutants eux-mêmes (qui représentent généralement
un problème relativement simple à traiter) que des causes de leurs
mutations car une soudaine vague de mutations peut être le signe
avant-coureur d’un terrible événement, le symptôme d’une recrudescence
d’activité au sein d’un culte, ou simplement, la manifestation
des inexplicables caprices des Puissances de la Déchéance. Quelle
que soit la raison de cette anomalie, l’Ordo Hereticus exigera une
enquête et une purge et cela le conduira parfois à s’impliquer dans
des évènements de grande envergure, tels que l’assassinat d’un chef
d’État, l’assainissement d’une région empoisonnée par des polluants
corrompus ou même une véritable guerre.
De temps à autre, l’ordo doit affronter un individu ou un phénomène
suffisamment puissant pour représenter de sérieuses menaces.
Ces menaces peuvent être de natures aussi diverses que l’apparition
terrifiantes d’entreprendre les indispensables pogromes. Lorsque cela se produit,
l’Ordo Hereticus excommunie la personne incriminée, l’excluant
ainsi de la race humaine, puis la traque avec une effrayante efficacité.
Les répurgateurs n’hésitent pas à enrôler tous les alliés qui leur
paraissent nécessaires, des Soeurs de Bataille aux membres des autres
même si cela doit les obliger à lancer la Garde Impériale contre la
Adepta en passant par les serviteurs d’un autre ordo. Ils sont prêts
à tout pour anéantir l’organisation ou la personne excommuniée,
affronter suffisamment d’un psyker aux pouvoirs sans précédent, d’un mutant aux capacités
terrifiantes ou même l’insoumission d’un gouverneur qui refuse
population. Mieux vaut la disparition de mille vies innocentes que
tolérer la propagation de la corruption.
De tous les départements de l’Inquisition, c’est peut-être l’Ordo
Hereticus qui se préoccupe le plus de la situation de l’Imperium dans
son ensemble. Ses membres sont les bergers d’un troupeau innombrable
et, de ce point de vue, les individus n’ont que peu d’importance
par rapport à la masse. L’Imperium comprend des milliards d’âmes
dont chacune est un psyker, un mutant ou un rebelle en puissance.
L’Ordo Hereticus combat sur une multitude de fronts, sans relâche,
sans jamais disposer du moindre indice sur l’endroit d’où surgira la
prochaine hérésie. Tandis que certaines cellules d’acolytes ou d’inquisiteurs
bien particulières peuvent s’autoriser le luxe de n’avoir à
se soucier que d’une situation locale, les érudits et les maîtres des
ordos examinent les évènements avec beaucoup de distanciation. Ils
pensent en termes de systèmes stellaires et de secteurs plutôt qu’en
termes de planètes ou de pays. Cette attitude lointaine et impersonnelle
peut sembler abominable aux yeux de certains observateurs,
mais pour les membres de l’Ordo Hereticus, c’est une nécessité si l’on
veut protéger l’humanité d’elle-même.
avatar
Fabien
MJ

Messages : 638
Date d'inscription : 29/08/2009
Age : 43
Localisation : Vietnam

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum