Acte 8 - La fin d'Anathos ?

Aller en bas

Acte 8 - La fin d'Anathos ?

Message  Romeo le Jeu 16 Juin - 23:26

Depuis le départ de Vélus Vohr et l’échange avec Anathos, 2 bonnes heures se sont passées quand on nous conduit devant Réus Minelitis, le responsable du camp fortifié. Cet ancien porteur aux élans schizophréniques est vêtu d’une tenue d’officier militaire, très certainement haut gradé. A ses côtés, ses deux bras droits, Rélim, le bâtard batranoban qui nous a accueilli en premier lieu, habillé en civil, et de l’autre côté, Vélus Vohr, portant fièrement sa cotte de mailles. Wilheim lui expose le fond de sa mission, sans mettre à jour notre plan de tuer Anathos. Accuser un haut dignitaire de l’état Vorozion pourrait valoir la peine de mort à nos porteurs, Réus réclame un peu de temps. Je ne comprendrai décidemment jamais les humains et toute cette administration combien inutile. Wilheim lui donne également le sauf-conduit que nous avions trouvé sur la dépouille d’Ocris, l’ancien porteur de Mouleh. Après une nouvelle attente, nous nous retrouvons de nouveau dans le bureau de Réus, en compagnie de Vélus Vohr. Rélim étant parti chercher Erasmus pour une confrontation…

Celui-ci arrive en armure de plates aux côtés de 2 gardes en armure également. La confrontation tourne vite au cauchemar. D’un geste rapide, Erasmus dégaine Anathos et la plante dans l’abdomen de Réus. Un des deux gardes enfonce sa lame dans le pauvre Rélim, qui tombe, lui aussi, mort. Xeos et son porteur protège Vélus, le jette en dehors de la pièce et lui ordonne d’aller chercher la garde, pendant que j’occis le garde à coup d’électricité, guidé par la dextérité de mon Hysnaton au nom imprononçable. De son côté, Desderius vient à bout du second garde, mais ne voit pas venir la terrible attaque d’Erasmus. En un coup, Samael, le Gadhar, tombe, les fesses à l’air. C’est alors que la terrible tronçonneuse rugit et mon ami Xeos pourfend l’armure d’Erasmus et laisse sa carcasse se vider de son sang. Le porteur d’Anathos est mort en un coup. Vélus Vohr, maintenant dirigeant officiel du camp, revient et remercie nos porteurs d’avoir mis fin à cette traîtrise. Nous empaquetons Anathos précautionneusement. Un étendard rouge est retrouvé sur un des murs de remparts, côté Piorad. Il doit rester des traîtres parmi les gardes, et cette agitation provoquée par la mort du responsable du camp aura permis à ce ou ces traîtres de donner le signal d’attaque aux Piorads. L’attaque des barbares venus du nord est imminente. Une troupe est assignée à chacun de nos porteurs. Un Hysnaton commandant une troupe de 60 arbalétriers vorozions, c’est une grande première dans l’histoire de cet empire. En plus de ce titre provisoire de commandant, je pousse mon porteur à demander une lettre de recommandation pour un jour peut-être devenir un commandant officiel et permanent.

Deux jours passent et permettent à nos porteurs de faire connaissance avec leur troupe. Le soir du troisième soir, le combat commence. Les Piorads enflamment des ballots de paille à quelques 40m de distance, dissimulant leurs troupes. En plein combats, 3 porteurs arrivent aux côtés de Desderius. L’un armé d’un fléau entouré d’une lueur rougeâtre semble voler et atterrit sur le rempart extérieur. L’autre d’un bond énorme atterrit sur le rempart, il semble entouré d’une odeur plus qu’insupportable. Le troisième enfin arrive derrière Gokus, le nouveau porteur de Desderius, en se téléportant, puis se téléporte sur la seconde muraille. Gokus se précipite sur le porteur au fléau, et, après un combat sans fin, arrive à en venir à bout. J’entendais cette arme de là où j’étais, il devait avoir un pouvoir de longue portée. Nous avons certainement éliminé le coordinateur des porteurs assaillants. Bien joué Desdérius.

De son côté, Xeos et Wilheim, voyant qu’une des portes vient d’être ouverte par le porteur se téléportant, faisant vomir plusieurs Piorads montant des Chaggars entre les 2 murailles, met le feu à la paille, mais cela ne semble pas effrayer les terribles Chaggars. Apercevant un groupe de trois porteurs montant des Chaggars, Xeos pousse son porteur à descendre et charge. Le combat fait rage, mais même les trois attaques pourtant combien de fois mortelles de mon ami Xeos ne viennent pas à bout de celui qui semble être le chef. Son porteur tombe sur le champ de bataille, Anathos attaché à son dos, empaqueté, aussi…
avatar
Romeo

Messages : 162
Date d'inscription : 08/03/2010
Age : 34
Localisation : Ho Chi Minh ville

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 8 - La fin d'Anathos ?

Message  Fabien le Ven 17 Juin - 18:15

C'est pas un combat sans fin, c'est ma technique ancestrale de decimage au poincon Razz
avatar
Fabien
MJ

Messages : 638
Date d'inscription : 29/08/2009
Age : 44
Localisation : Vietnam

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum