La Veillée Rouge - Partie 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Veillée Rouge - Partie 3

Message  Romeo le Sam 20 Avr - 18:01

Rapport du Sage Baltazar à l’inquisiteur Horacius Bishop - L'incident

An 820 du calendrier impérial, Malfi

Votre Bienveillante Excellence,

Le rendez-vous avec Azed Husk n'est pas à la hauteur de nos espérances. Sa définition de la corruption est plus basée sur des différences sociales que sur des preuves concrètes, ce qui en soit est une forme d'hérésie. Il pense que Carmilla Noventu par exemple est la plus corrompue de tous. Nous convenons tout de même de signes secrets en cas de danger. Le lendemain nous sommes placés sur la partie gauche de l'autel qui réside au milieu du temple, entouré de 4 gradins, et 4 sorties. C'est au bout de quelques heures de cérémonie qu'un orage éclate, couvrant le ciel et assombrissant le temple, rendant les hôtes encore plus en transe, ou bien les aidant à dormir. Llorens Zan, au milieu de la rotonde centrale, aux côtés du Vénérable Cal dans son véhicule, se voit recevoir le symbole de son intronisation quand soudain, un énorme coup de tonnerre brise le dôme en verre pourtant vieux de plusieurs centaines d'années, une bourrasque énorme s'engouffre alors dans le temple, faisant voler les bris de verre et voler les braséros et autres cerveaux crânes qui s'éteignent aussitôt. La panique envahit le temple, tout le monde se rue aveuglement vers les sorties. Titus, coiffé de ses lunettes nyctalopes voit ce qui semble etre le nouvel archimandrite allongé sur le sol. Nous courons aussi vite que possible dans la foule et le noir. Mais trop tard, son poul ne bat plus. L'archimandrite de l'Aleph Arhoun est mort. Le Cal, protégé par un champ de force généré par son véhicule n'a rien, et son escouade de sœur commencent à faire feu sur quiconque essaie de monter sur l'autel central, tandis que le reste de la troupe empêche quiconque de sortir du temple. Titus grâce à quelques projectiles de feu bien placés remet les braséros en marche. Lumière me permet alors de constater que la blessure mortelle de Zan n'est pas dûe aux éclats de verre du dôme, mais d'un coup de ce qui semble être un poignard monomoléculaire suffisamment fort pour presque le décapiter.

Peu à peu, grâce à la lumière et aux messages télépathiques de Titus, et au commandement de notre Interrogateur, la panique diminue et chacun reprend sa place pendant que je soigne les blessés. Titus monte également au sommet examiner les reste du dôme encore en état, en marchant sur les murs ce qui a pour effet de lancer moult rumeurs dans l’assemblée. Des charges d'explosifs ont été placé ça et là, ce n'était donc pas un accident. Je remarque également qu'il n'est pas naturel qu'ne telle tempête ait pu démarrer aussi vite et s'arrêter aussi subitement, il s'agit là également d'un phénomène warpique ou de sorcellerie. Le Vénérable Cal s'adresse alors aux 200 invités et annonce qu'en tant que Cardinale de l'Église de la Périphérie, il prend le contrôle de l'Aleph jusqu'à l'enterrement de l'archimandrite, au bout de trois jours, au bout desquels après le requiem il nommera lui-même le nouvel archimandrite. Il nous donne carte blanche pour trouver le ou les coupables.

Nous fouillons chacun des invités présents, pointant les absents et relevant ceux qui ont des armes monomoléculaires - seuls 7 d'entre eux. Le diacre Ensor nous confirme que les plateformes élévatrices n'ont pas été utilisées depuis une semaine, par les laveurs de vitres. En revanche, personne ne montait la garde la veille au soir. En recoupant les informations, nous aurions donc une personne ou groupe ayant placé les explosifs, une personne ayant utilisé le détonateur, une personne ou groupe ayant provoqué une tempête surnaturelle, une personne suffisemment rapide ayant eu le temps de monter sur l'autel dans le noir donner un coup fatal et précis à Llorens Zan et disparaître. Mais aucune piste. Nous allons voir Cheska, aka l'Inquisitrice Helena et nous lui faisons part de nos 2 hypothèses:
  • Le Cal pourrait être à l'origine de se plan, pour pouvoir mettre en place une personne de son choix, tel que Azed Husk, et ainsi provoquer de gros conflits sur Malfi. Mais Cheska nous confirme que le Cal est en faveur de l'apaisement.
  • L'archi-confesseur Eutalus, pour ainsi être nommé à la place de Zan son concurrent direct, mais il y a peu de chance que le Cal nomme une personne d'une Église opposée, de plus la tempête surnaturelle semble être l'oeuvre de sorciers, ce qui n'est pas compatible avec les prêtres.

N'ayant donc pour le moment que très peu d'indices, nous chargeons le personnel de l'Aleph de visionner les bandes de surveilance des plateformes et fouiller toutes les pièces à la recherche de traces de rituels sorciers. Dans le courant de la nuit, une des soeurs vient nous chercher et nous emmène sur les lieux d'un double meurtre : Maître Ule Morek, marchand, et son adepte scribe ont été tué de plusieurs coups de couteaux portés à différentes hauteurs, par ce qui ressemble fortement à une lame semblable à celle utilisée contre feu l'archimandrite. Ce marchand faisait partie des 7 "suspects" ayant une lame monomoléculaire lors de la cérémonie. Autre élément troublant, de nombreuses traces de pas jonchent le sol, mais uniquement celles des deux victimes. Serait-ce un coup des chérubins, contrôlés par la salle de commande située sous la salle principale du temple ? Il nous faut aller y mener l'enquête, le diacre n'est peut-être pas si innocent qu'il le prétend.
avatar
Romeo

Messages : 162
Date d'inscription : 08/03/2010
Age : 34
Localisation : Ho Chi Minh ville

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum