La Révélation - Partie 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Révélation - Partie 4

Message  Romeo le Mar 18 Mar - 1:12

Rapport du Sage Baltazar à l’inquisiteur Horacius Bishop – Nikaéa Hékate
An 820 du calendrier impérial, Kephistron Altis

Votre Bienveillante Excellence,

Noëlla nous rejoint à la Cathédrale Hématite et nous continuons tous les 4 nos recherches. Le couloir menant à la 3ème tour longe 6 portes réparties également de chaque côté. Pendant que Noëlla et moi fouillons ces pièces, Titus et Invictus s’aventurent en direction de la tour.

La première, une ancienne cuisine au four démesuré ne comprend rien d’intéressant hormis un livre de cuisine aux recettes des plus sophistiquées et un serviteur cuisinier hors service qui semble avoir été criblé de plumes noires taillées en pointe, du même acabit que celle retrouvées à Gunmétal City.

La pièce suivante renferme une collection de trophée de chasse et nous n’y trouvons qu’une petite fiole d’alcool, un fusil de collection (qu’Invictus s’approprie fissa) ainsi qu’une lettre cachetée dans laquelle un dénommé Vorkas Hékate dénonce les actes de tortures d’un certain Koronath Hékate.

La troisième pièce est une salle des portraits dans laquelle nous trouvons le cadavre de Nikaéa Hékate recouvertes de traces de mains ensanglantées, morte il y a environ une vingtaine d’années visblement de plusieurs coups de couteau dans le dos. Un piédestal vide attire également notre attention : la charte de Libre-Marchands de la famille Zanatov a été volée. Je note que d’après les portraits, s’ils ont été fait à la même époque, Gustavus serait légèrement plus agé que Koronath et Nikaéa, et Vorkas serait bien plus jeune.

Quant aux salles de gauches, il s’agit des chambres des 3 propriétaires des lieux, dans une d’elles nous trouvons un coffre rempli de camisoles de force. Je trouve dans une autre une porte dérobée menant à une quatrième chambre dans laquelle je trouve un nouveau cadavre de femme allongée et maintenue sur le lit par une dague que Noëlla s’empresse de récupérer. Je trouve un petit livre relié, le journal personnel d’Hadria, femme astropathe, probablement la victime étendue dans la chambre.

Nous rejoignons ensuite Titus et Invictus dans une grande salle de bal où 4 cadavres sont attablés. Invictus crois y voir 4 représentations de lui à différents âges alors que ce ne sont que de vulgaires serviteurs. Mais visiblement quelque chose déraye notre vision de choses, ce qui est confirmé par Titus : une présence warpique s’agie à l’étage. Nous arrivons dans une grande salle où un buffet nous attend. Les plats fumants, les serviteurs, tout y est pour nous inviter à table, ce que je m’empresse de faire, accompagné de Noëlla. Mes deux compagnons ne semblent pas décidés pour l’instant à m’accompagner. J’en suis à ma troisième entrée quand Noëlla quitte la table et va accueillir Nikaéa, notre hôte, qui vient nous saluer. Je la remercie pour ce délicieux buffet entre deux bouchées. Puis une douleur sourde dans la jambe me projette dans les airs, j’atterri sur la table. Invictus vient de me tirer 2 balles de Bolter dans la jambe. Je souffre affreusement, presque autant pour la douleur physique de ma jambe que pour la douleur émotionnelle que je viens de subir : j’étais hypnotisé par le spectre de Nikaéa. Le combat fait rage, elle semble prendre possession de Noëlla, je me jette à terre alors qu’elle s’apprête à frapper Invictus qui lui, tire, mais ne touche pas. Puis la voie de Titus grésille dans le microvox : « faites place pour le terrible Holocauste ». Les flammes avalent la corpulente Nikaéa dans un cri atroce avant de disparaître. Je cautérise ma plaie avant de nous remettre en marche.

Par mesure de précaution, nous décapitons les cadavres restant avant de nous accorder un court instant de repos dédié aux prières pour certains, à la lecture pour d’autre : du journal d’Hadria, j’apprends qu’il y a 25 ans elle était astropathe sur le navire libre-marchand dénommé Baradus Zanatov, qu’ils avaient atterri ici pour garder et protéger un grand secret. Mais au fur et à mesure de son séjour dans la Cathédrale Hématite, Hadria semblait de plus en plus suspicieuse des changements d’humeur de Gustave, de ses disparitions soudaines pendant un certain temps et également à cause de certains échos psychiques de la Cathédrale (comme de soudain changement de température, ou bien des voix).


De Gustavus je deviens plus méfiante chaque jour . Il y a deux jours un prêtre est venu visiter . Bien que j'ai été témoin de Gustavus lui montrant le solarium et d'autres endroits dans la maison , je ne l'ai pas vu la quitter , et je ne les entends pas parler le soir, quand je pouvais m'y attendre des questions de religion et de politique.Le jour suivant, tandis que Gustavus et Vorkas étaient à la chasse dans les dunes , j'ai risqué beaucoup pour me rendre à Kephistron Altis déguisée à l'insu de tous. Là, j'ai appris en demandant des renseignements aux chapelles et à la maison de cet ecclesiarque, qu'il n'a pas été vu là-bas depuis son arrivée à la cathédrale ! Je crains qu'il ne lui soit arrivé malheur entre les mains de Gustavus. J'ai décidé d'enquêter sur les agissements de Gustave dans son laboratoire secret. Il croit sa chambre cachée parfaitement sous la skullaria mais j'ai deviné qu'il prépare quelque chose de vil sous le grand four. Je dois faire attention à ce ne pas impliquer Bellica , car Bellica est à la fois simple d'esprit et dévouée à Gustavus, et il va sûrement réagir à toute suspicion avec la colère de l'amant trahi . Non, ce doit être mon fardeau à moi seule que de découvrir ce qu'il a fait disparaître tant de personnes qui ont visité cette maison. Je doit être prudente. Gustavusa peu d'estime pour moi et sera sans aucun doute réagir à mes actions, peut-être même avec violence , s'il soupçonne que je suis sur le point de découvrir son secret. Pourrais-je aussi disparaître ? Je neserai pas manqué , je le crains, et puis sûrement nul ne me cherchera car bien peu sont venus à la cathédrale sauf peut-être quelques-uns que Gustavus a éliminé à son tour . Je dois être vigilante . Mon vieil ami ne doit pas être amené à se retourner contre moi . Il ne faut pas que cela se produise.

- Hadria Hécate , 3 soleil du mois de Drusus

Je crains que cela ne soit mes derniers mots. Gustavus me cherche dans toute la maison d'une humeur massacrante. Jamais je n'ai été aussi certaine de ses terribles actes et il connait à présent ma suspicion à son égard, sûrement ma mort s'ajoutera à la liste de ses crimes. Je me suis refugiée dans ma chambre sachant que je ne pourrais lui échapper longtemps. Cette chambre sera sans doute mon tombeau. Peut-être que ces pages tomberont entre les mains de quelqu'un en dehors de la Cathédrale. Je vais les jeter par la fenêtre et les confier aux vents de Basarpine sachant que la descente serait trop périlleuse. Si vous êtes une personne de bien, trouvez mon corps, punissez Gustavus pour ses crimes infâmes et découvrez ce qui se cache dans cet endroit maudit.

Romeo

Messages : 162
Date d'inscription : 08/03/2010
Age : 33
Localisation : Ho Chi Minh ville

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum