La Révélation - Partie 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Révélation - Partie 7

Message  Romeo le Mar 20 Mai - 2:29

Rapport du Sage Baltazar à l’inquisiteur Horacius Bishop – Le Champion d’Hékate
An 820 du calendrier impérial, Kephistron Altis

Votre Bienveillante Excellence,

Les huits démons sortant de sous le bouclier irradient d’un halo bleuâtre, probablement du à une surexposition aux radiations pendant de trop longues années. Noella touche un premier démon, qui le coupe en deux, mais les deux moitiés semblent toujours en vie et autant agressives, si ce n’est plus. Un deuxième coup d’épée énergétique coupe une de ces deux moitié de nouveau, mais les 2 moitiés (autrement dit le quart de ce premier démon), bien qui tout petit, semble toujours vouloir nous attaquer. Ce n’est donc pas 8 entités démoniaques que nous avons à tuer, mais 32 ! Après un combat acharnés et quelques blessures légères, nous arrivons à nous en défaire. Je remets ensuite le serviteur en état de marche, et lui donne l’ordre de changer la cartouche d’énergie. Cela fait, les engrenages de la première pièce se remettent en marche, tout semble reprendre « vie ». Un message apparaît sur le cogitateur : « Ingénieur Excella sur le pont ». Le pont, serions nous dans… Nous nous dirigeons vers la salle de contrôle, désormais accessible.

La température y est très froide, probablement depuis que les appareils se sont remis en marche. Des écrans de surveillance, côté mer, sont protégés par des écrans d’adamantium, et au milieu un immense trône où repose le cadavre congelé d’un technoprêtre, mort depuis une dizaine d’années d’après mon inspection. Des caméras de surveillance montrent divers angles de la Cathédrale ainsi que sous l’océan. Nous découvrons une petite cache avec de l’équipement encore utilisable : 6 doses de Frénéson, un médikit, une bouteille d’amansec et un pistolet laser de bonne facture. Je tente de me connecter aux cogitateurs, afin de comprendre ce qu’est cette immense structure, quand le message suivant apparaît : « agrippez-vous, moteurs engagés ». A peine le message apparu sur l’écran que tout se met à trembler, dans un vacarme assourdissant de divers crissements métalliques. Une partie de la cathédrale tombe dans l’océan, la structure semble monter, puis un dernier message apparaît sur les écrans : « Titan Pax Macharia activé ». Nous sommes dans un immense robot, nous sommes dans le champion d’Hékate.

Les protections d’adamantium relevées, nous voyons l’horizon, mais celui-ci est à moitié caché par une immense ombre noire encapuchonnées d’une quinzaine de mètres de haut. Ses ailes noires et son bras en moins nous indiquent tout de suite qu’il s’agit du Déiphage en « personne ». Le Titan se met en marche, d’après mes calculs en direction de la Cathédrale de Kephistron Altis, sûrement pour le Sépulcre noir. Notre devoir est de l’en empêcher. Invictus et moi décidons d’aller dans l’armurerie mettre en marche le système de rechargement du canon.

Mais à peine avons-nous franchi le seuil de la salle de contrôle que nous nous retrouvons dans un immense couloir aux murs recouverts de livres… enflammés. Ces flammes bleutés ne sont pas naturelles, et effectivement, une forme humaine courant vers nous, elle aussi enveloppée de ces flammes warpiques nous crie « dites son nom » avant de s’écrouler par terre et de disparaître dans un nuage de cendres. Derrière-lui à quelques mètres se tient le déiphage, cette fois de taille humaine, mais lui aussi recouvert de flammes. Il se met à nous lancer des boules de feu. Invictus n’arrive pas à éviter la première, je me jette sur lui pour essayer d’éteindre ce feu mais en vain, et il disparaît lui aussi dans un nuage de cendres. A court d’idée, et surtout de connaissance en matière de démonologie, je cours dans l’autre direction à la recherche des ouvrages traitant des démons, espérant y trouver son nom, tout en esquivant les boules de feu. Je trouve un livre qui semble parler de lui, mais, absorbé dans ma lecture, je ne vois que trop tard la boule de feu et la prend de pleine face. Les flammes commencent à m’envelopper, je trouve la page, je trouve le nom, je vais le dire, je peux le dire… Mais les mots refusent de sortir de ma bouche… et je m’éfondre.

Romeo

Messages : 162
Date d'inscription : 08/03/2010
Age : 33
Localisation : Ho Chi Minh ville

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum