01 - Les pirates de l’air

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

01 - Les pirates de l’air

Message  Romeo le Lun 8 Déc - 22:58

Annales de Gaïa, an de Grâce 989 après le Christ, quelque part aux environs de Gabriel.

La Dame a fière allure. Elle domine une foule de nobles. Une grande première dans l’histoire de Gaïa. Une pionnière. Le vol inaugural de ce premier zeppelin subventionné par les commerçants de Gabriel, voulant ouvrir une liaison commerciale directe, et aérienne, avec la capitale Archange, ainsi que proposer le transport de passagers ayant les moyens de se payer cet onéreux voyage s’apprête à partir. Une foule de nobles donc monte dans le ventre de cette Dame volante. Les trois nacelles semblent minuscules sous l’énorme ballon les surmontant, pourtant large chacune de plus de 30m et longue de près d’une centaine de mètres. Selon leur importance, les nobles sont soient dirigés vers l’aile droite, où la crème bourgeoise se regroupe, soit vers l’aile gauche, où des nobles et des moins nobles prennent place dans la nacelle, certains avec des gardes du corps, d’autres avec femmes et enfants, d’autres encore avec ni l’un ni l’autre. C’est ainsi que Kamila, Tadeus et Gen font connaissance. Tous trois sont mercenaires gardes du corps engagés par des nobliaux soucieux de leur sécurité sur ce vol pourtant sécurisé. La machine se met à décoller quand Pilate se joint à eux. Il a leur dit-il fièrement payé son billet lui-même et n’est au service de personne. Ils échangent le même genre de banalité que leurs employeurs, à ceci près que très vite, ils deviennent conscient de la tension des serveurs et de la froideur des gardes.

Après quelques heures de vol, au moment où Tadeus était sur le point de dévoiler une mutinerie des gardes de l’autre nacelle, qui soit dit au passage auraient tué tous les nobles, un cinquième garde fait son entrée, et d’un seul mouvement tous les gardes dégainent leurs arbalètes. Le dernier arrivé pointe un enfant et tire. Le pauvre n’aura pas souffert. Par contre, dès que les gens se rendent compte que le petit est à terre, la panique se lève. Les gens courent dans tous les sens. Tadeus se précipite vers une des portes quand le garde qu’il approche tombe a terre après avoir craché du sang. Visiblement mort. Personne ne semble comprendre comment, ni s’en soucier d’ailleurs. Kamila arrive au coffre renfermant son épée à deux mains ainsi que celle de Gen qu’elle lui lance. Joli lancé d’épée à deux mains pour une petite demoiselle aussi fine, se dit Gen, en réceptionnant son bien. Une fois armés, Kamila et Gen se précipitent vers les gardes restant. Mais en chemin, ils se rendent compte que trois d’entres eux tombent à terre, la bouche en sang. Morts également. Quel mal les pique donc ? Kamila demande au dernier garde de se rendre. Ce qu’il accepte sans discussion. Il leur avoue avoir reçu des ordres de tuer tous les passagers pour détourner le zeppelin et le revendre. Il ne sait rien de plus. Une fois bâillonné et encordé, ils mettent le garde dans un coin de la salle, demandent aux nobles et autres passagers de barricader la double porte avec tout ce qu’ils peuvent trouver et de récupérer les armes des agresseurs en cas d’attaque du reste de la garde. Puis Gen, Kamila, Tadeus et Pilate avancent dans les autres pièces. Ils arrivent sur la passerelle reliant leur aile à la nacelle centrale, quand deux gardes au bout de la passerelle leur demande de s’arrêter. Gen continue à avancer, l’air innocent. Jusqu’à ce que le garde se montre plus agressif. Gen le coupe alors en deux, coupant court à toute discussion. Il court pour rattraper le second garde et lui fait subir le même sort. Une fois la voie dégagée, Ils continuent d’avancer dans les couloirs de la Dame, et remarquent des traces de griffures sur les parois en bois. Etrange, le zeppelin devait être neuf pourtant. Ils arrivent ensuite devant la salle de contrôle. Kamila ouvre, tombe nez à nez avec un garde aussi surpris qu’elle, et engage le combat. Le capitaine de la garde fonce sur eux pour prêter main forte à son homme. Heureusement, Pilate envoi un bouclier magnétique qui dévie les coups des agresseurs, sauvant ainsi Kamila d’une mort certaine. Mais de ceci encore, personne n’a de souvenirs. Après une vaine tentative d’injonction au calme, Gen pénètre dans la salle à son tour, coupe un bras du garde se trouvant sur son chemin et reformule sa demande, de façon un peu plus autoritaire cette fois. Le capitaine laisse cette fois une chance à Gen de s’expliquer, et le combat cesse. Le capitaine, Edmond Sadler, comprend que ce n’est pas ce groupe de mercenaire qui a tué tout l’équipage dans cette salle. En effet, il faut une force surhumaine pour empaler un homme sur les leviers de contrôles. Il doit y avoir un autre responsable quelque part dans la Dame. Ils s’accordent à unir leur force, Edmond pour éviter le crash maintenant imminent du zeppelin qui a déjà amorcé sa descente depuis quelques temps, et les « passagers » pour aller débloquer le gouvernail car il ne répond pas, empêchant toute manœuvre.

Le groupe entre dans la salle des machines, il y fait sombre, mais l’épée de Gen génère un halo de lumière permettant de voir approximativement. Ils repèrent assez rapidement au fond de la pièce l’énorme barre métallique bloquant des rouages, certainement les engrenages du gouvernail. Mais au milieu de la pièce, ils voient également un noble debout les yeux fermés au milieu de ce qui semble être un cercle d’invocation. L’épée de Gen s’abat sur la menace, qui l’évite d’un simple mouvement de tête. Il saute alors au plafond et y reste accroché, tout en partant dans un rire caverneux et démoniaque. Le rire s’arrête quand des projectiles de feu foncent sur lui. Il se laisse retomber à terre et fonce sur son agresseur, Pilate, qui a juste le temps de lever un mur de feu devant lui pour éviter un coup sans doute fatal. Entre temps, l’ombre noire dans le cercle d’invocation a grossi. Lorsqu’elle a atteint une bonne taille, le noble invocateur démon lance un « je peux enfin entrer ». Puis c’est le trou noir.

Quand ils reprennent connaissance, ils se retrouvent sur une plage. Kamila, Tadeus, Gen, Pilate. Julian Amaya est là aussi, un autre passager, visiblement rescapé du naufrage de la Dame, à en juger par les débris de bois flottant ci et là. Ils ressentent tous malgré tout une indéfinissable sensation de désagréable, comme si quelque chose n’allait pas normalement. Le temps peut-être, bien plus gris que lorsqu’ils volaient. Ils entendent alors des cloches au loin. Un village. Ils marchent dans sa direction, mais lorsqu’ils arrivent sur la place du village pour assister aux préparations de ce qui semble être des festivités, tout le monde se fige et les regarde comme s’ils avaient vu Rah lui-même. Un homme assez robuste se présente comme étant le maire du village, Raymond, et leur explique qu’ils sont tous surpris de voir ces étrangers arriver alors que la prochaine navette commerciale ne passera que dans 2 semaines. Il leur explique ensuite qu’ils sont sur l’île de Corvinus, île plutôt coupée du monde depuis que les mers sont déchaînées, et cela va de mal en pis. La dernière navette commerciale étant passé il y a plus de 2 ou 3 mois, ils sont surpris de voir ces inconnus. Raymond continue malgré tout de préparer les festivités pour la fête annuelle du village, prévue le lendemain.

Mais cela n’empêche pas la veuve et propriétaire de l’auberge du Petit Château, Miriam Moonflow, de leur proposer gîte et couvert, moyennant quelques pièces évidemment ainsi que de l’aide pour le nettoyage. En effet, étant elle-même enceinte de 6 mois, il lui est difficile de tenir son établissement propre seule. Elle leur apprend que le Père Scott est mort il y a quelques années d’un accident plutôt bête : il a glissé dans la boue un jour de pluie. Elle leur dit que dans les 6 derniers mois, son mari est également décédé (il y a 6 mois de cela), ainsi qu’un enfant et une dame, tous dans des circonstances étranges. Elle leur dit également qu’outre les membres du village, le Marquis habite son manoir un peu éloigné du village, et une famille peu recommandable, les Maccordagar, ont été plus ou moins obligé de vivre à l’extérieur du village suite aux vols et agressions qu’ils ont perpétrés. Ce sont les seuls habitants de l’île. Une fois les chambres faites et les lits bordés, les 5 voyageurs se rendent à l’église.
avatar
Romeo

Messages : 162
Date d'inscription : 08/03/2010
Age : 33
Localisation : Ho Chi Minh ville

Revenir en haut Aller en bas

Re: 01 - Les pirates de l’air

Message  Gaetan le Mar 9 Déc - 9:00

Le pretre, il est mort il y a quelques semaines, non? Il me semblait que les morts etaient tous dans une fenetre de qq semaines. Lio?
avatar
Gaetan
MJ

Messages : 249
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 42
Localisation : Ho chi Minh, Dist 1 (Co Bac str)

Revenir en haut Aller en bas

Re: 01 - Les pirates de l’air

Message  lionel le Mar 9 Déc - 9:02

Non justement je m'etais trompe Very Happy J'ai corrige hier avant que Romeo poste son resume.

Desole pour l'erreur Wink

avatar
lionel
MJ

Messages : 410
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 35
Localisation : HCM

Revenir en haut Aller en bas

Re: 01 - Les pirates de l’air

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum