03 - Un marquis peut en cacher un autre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

03 - Un marquis peut en cacher un autre

Message  Romeo le Lun 5 Jan - 19:31

Annales de Gaïa, an de Grâce 989 après le Christ, île de Corvinus.

Pilate, Gen et Tadeus se laissent guider par Catherine sur les petits sentiers cachés menant à la cathédrale située quasiment au cœur de l’île de Corvinus. Cette magnifique cathédrale de marbre noir semble absorber la lumière, ainsi que les traces du temps, car d’après l’architecture, il s’agirait d’un édifice remontant à avant la guerre de Rah, alors que tous ses murs et le toit sont encore debout, quasiment intacts. Comparés aux ruines alentours, vestiges d’extensions de cette cathédrale, aujourd’hui tous détruits, il est clair que cette cathédrale est habitée d’une force non naturelle qui lui fait passer les affres du temps sans ciller. Outre la lumière et le temps, ces murs de marbre noir semblent également absorber les sons, car un silence de mort accueille les aventuriers. Après un rapide tour de l’énorme édifice, Gen trouve une entrée par un des vitraux praticable pour le groupe. Son attention est toutefois attirée par des traces de pattes de loup à terre, menant à l’intérieur de l’édifice. Ils pénètrent donc tous les 4 sur leur garde dans une immense salle d’une quarantaine de mètres de large, la lumière émanant du casque de Gen leur dévoile un décor poussiéreux, clairement pas entretenu depuis des siècles. Au centre s’érige une grande colonne à côté de laquelle reposent 3 panneaux métalliques sur chacun desquels on peut inscrire jusqu’à 8 caractères alphanumériques. Des mots de passe, très certainement pour activer un passage secret.

Ils continuent leur investigation de cet immense édifice, et s’aventure dans un petit cloître. Ils devinent une petite cour carrée formée par un couloir de même forme autour de ce qui était jadis un petit jardin et une fontaine en son centre. Ce n’est aujourd’hui que broussailles et fourrés, la végétation ayant pris le pas sur la méditation. Alors qu’ils explorent ces couloirs, un immense loup attrape Catherine (qui était restée en arrière) par la gorge. Un deuxième loup géant saute sur Gen. Pilate perd les pédales et se précipite contre un mur, affolé. Heureusement, il reprend vite ses esprits et grille les deux canidés d’un mur de feu habilement placé. Mais Catherine est malheureusement déjà morte, le loup de 2m de haut lui ayant facilement arraché une bonne partie de la gorge. Au moins, elle sera morte dans une cathédrale, ce n’est pas donné à tout le monde. En continuant leur exploration, cette fois arme au clair et sur leur garde, ils arrivent dans une salle où tout est en marbre noir. Il en ressortirait une obscurité profonde si cette salle n’était équipée de 8 miroirs, reflétant ainsi la lumière émanant du casque de Gen. Sur l’un deux ils découvrent une énigme. Après quelques minutes de réflexion, ils pensent avoir trouvé la solution, et avant de retourner à la colonne dans la pièce principale de la cathédrale, ils pénètrent dans l’autre salle donnant sur le cloître : une sacristie équipée de trônes en pierre identiques à celui vu chez le marquis. De l’autre côté de la pièce principale de la cathédrale, une petite porte donne sur une salle aux multiples colonnes. Toutes ces colonnes sont reliées par des câbles à une sphère en verre, que Pilate reconnaît être un attrapeur de rêve. La fatigue qui écrasait jusqu’alors les aventuriers s’en va comme si la malédiction s’était levée, et tous en profite pour absorber les points de zéon que leur redonne la sphère.

Une fois les 3 mots clés entrés sur les panneaux métalliques, dans un crissement sourd, une porte dérobée s’ouvre dans la colonne centrale, laissant place à un escalier en colimaçon. Pilate en profite pour booster armes et armures des combattants, car l’imp de Tadeus leur indique qu’il y a une très grande présence maléfique en haut des escaliers. En haut des escaliers, une pièce dont pend du très haut plafond des chaînes métalliques faisant un léger tintement laissent pantois les aventuriers dont les yeux sont fixés au sol. Le sol est en effet transparent, offrant une vue imprenable sur le vide, du haut de la pièce principale de la cathédrale. De l’autre côté de la petite pièce circulaire, à côté d’une porte métallique (la même que celle du rêve de Gen, il en est à peu près sûr, en tous cas du même métal que la prison du bateau) repose la vierge de fer. Vide. La créature en est donc sortie. Gen ouvre la lourde porte, et voit effectivement la même fillette que dans ses rêves. Celle-ci se présente comme étant Séliné, un des Seigneurs des Cauchemars, et explique que Galael (aka le Marquis) lui vole ses pouvoirs en la gardant enfermée ici, qu’il est en train de se créer un royaume du cauchemar dans lequel tous ici seraient prisonnier, et que du coup elle aurait bien besoin d’aide pour écraser ce moucheron de Galael. En échange de quoi, évidemment Séliné accepterait de les laisser partir.

Aux abords du Manoir, les corbeaux croassent. Afin d’éviter toute mauvaise rencontre, Pilate lance une zone de pourrissement sur l’ensemble du Manoir. Après quelques instants, ils pénètrent, passent les corps décomposés et affrontent Emile. Mais une fois son épée réduite en sable, Gen a rapidement raison de lui. Dans le jardin formé par les murs en U du Manoir, tous les corbeaux sont morts. Une lumière vacille en haut de la petite tour centrale. Ils passent la riche bibliothèque du rez-de-chaussée pour monter au planétarium, où ils trouvent le Marquis. Tadeus prononce quelques paroles et un Empereur et 4 de ses soldats foncent comme sortis de nulle part sur le Marquis. Celui-ci tombe, mais quand Gen lui coupe la tête de son épée dont la lame a été imprégnée du sang de Céliné, le corps part en fumée, et la fumée se reforme en une forme plus ou moins humaine, une ombre, armée d’une faux tout ce qu’il y a de plus tangible. Galael. Gen et Tadeus encaissent vaillamment les coups tandis que Pilate arrose Galael de murs de feu. Alors que Pilate épuise ses dernières ressources magiques, alors que Tadeus et Gen ont déjà encaissés de sévères coups, un dernier mur de feu vient à bout de l’ombre, et Galael part en fumée dans un hurlement lugubre. Le Flauros tombe à terre, comme sorti de nulle part.
avatar
Romeo

Messages : 162
Date d'inscription : 08/03/2010
Age : 34
Localisation : Ho Chi Minh ville

Revenir en haut Aller en bas

Re: 03 - Un marquis peut en cacher un autre

Message  lionel le Mer 7 Jan - 18:21

Merci Romeo !!
avatar
lionel
MJ

Messages : 410
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 36
Localisation : HCM

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum