Deadlands - Season 2 - Chinese nights 2.5: Big Bavure in Little China

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Deadlands - Season 2 - Chinese nights 2.5: Big Bavure in Little China

Message  Gaetan le Jeu 20 Aoû - 18:19

Long aurait balancé son frère? À qui? Pourquoi ? Il faut retourner le voir ! Au milieu de la nuit, il doit être redescendu sur terre, non ? Notre gang de cow boys décide donc d’aller le trouver chez lui, au dessus du restaurant qui est bien sûr fermé à cette heure de la nuit.

Ned décide de faire appel au surnaturel pour se déplacer dans les ombres et arriver sur le toit du patio. Il regarde par une fenêtre, choisie au hasard, et n’y voit goutte ! C’est la nuit, et la lumière de la lune ne permet pas de voir autre chose qu’un faible carré éclairant à moitié le lit vide et le sol. Ned repart donc dans les ombres pour en sortir à l’intérieur de la chambre. Il se met à l’affut, et ne décèle aucune présence. Confiant, il allume une lanterne et commence à fouiller la chambre, pour hélas ne trouver aucun indice. Que faire ? Prendre la lanterne, sortir de la chambre par la porte, avancer dans le couloir en essayant de ne pas faire de bruit, pour descendre ouvrir la porte du restaurant à ses camarades et fouiller tout le bâtiment tous ensemble. Ça, c’est la version dans la tête de Ned, qui semble avoir un éclair d’optimisme. Dans les faits, ça se passe autrement… Ned n’est malheureusement pas assez discret. Il entend du bruit en provenance d’une chambre. Confiant, Ned se dit autant continuer à marcher comme si de rien n’était et essayer de passer pour un pensionnaire que personne ne reconnaitra. Il passe donc devant la porte ou il a entendu du bruit, et arrive à l’escalier, quand il entend celle-ci s’ouvrir. Il se retourne, et voit le canon d’un fusil de chasse passer par la porte entrebâillée et le mettre en joue. L’individu tenant le fusil lui demande qui il est et ce qu’il fait là. Ned essaye de bluffer son hôte improvisé, sans trop de succès. Ce n’est que grâce à ses réflexes éclairs, qu’il se jette dans l’escalier au moment ou le sombre et lâche individu caché derrière la porte fait feu. Ned descend l’escalier, tourne à droite et entre dans le restaurant, court vers la sortie, que Diego, ayant entendu un coup de feu, défonce d’un coup de pied. Le Pinkerton ne prend pas la peine d’expliquer à ses amis, il sort en courant, oublie de s’arrêter, et file deux rues plus loin.

Ses amis, un peu surpris, le regardent courir. Et restent sur place… Diego se met à couvert derrière l’encadrement de la porte défoncée. Chan à coté de lui, aussi planqué. Tous les deux bien décidés à approfondir la question : « Mais quel est le salaud qui a tiré sur notre pote qui est rentré par effraction au milieu de la nuit ? ». Une voix masculine leur intime l’ordre de se montrer, les mains en l’air. Diego essaye de jouer au plus malin, de bluffer en disant avoir vu un cambrioleur. Il reçoit en réponse une salve de plomb qui se plante dans l’encadrement de la porte. Ne pouvant tolérer de se faire tirer dessus à tords, il se rue sabre à la main sur le tireur : une silhouette en robe de chambre dont les traits sont dans l’ombre, étant éclairée seulement pas une lanterne dans l’escalier derrière elle qu’un complice doit tenir. Diego lui colle un violent coup de sabre à la tête, puis un deuxième au moment ou le triste individu s’effondre. Et là, il réalise que, gisant par terre devant lui, avec du sang s’écoulant de la tête, c’est un vieux chinois en robe de chambre. Un cri de femme retentit en provenance de l’escalier, puis d’autres cris en provenance de l’étage. Chan se rue dans la cage d’escalier pour faire taire l’horrible complice du grand père. Il voit une grand mère chinoise, lanterne à la main, en train d’hurler en regardant son mari dans une marre de sang qui grossit à vue d’œil. Derrière elle, plus haut dans l’escalier, trois gamins en robes de chambre eux aussi, à l’air terrorisé, tous en train de pleurer et de crier. L’air de ne pas comprendre ce qu’il vient de se passer, tous deux courent rejoindre leurs amis à l’extérieur, et ils détalent tous ensemble, sous les regards des voisins venus voir à leurs fenêtres la cause de tout ce raffut. Voilà ce qu’on peut appeler une belle bavure… et sans témoins ?!?

Mais bon, on ne va pas s’embarrasser de ce genre de petits incidents ! Vu que Long n’est probablement pas chez lui, en tous cas pas dans la seule chambre vérifiée, il est préférable d’aller voir ailleurs. Par exemple à la fumerie de Sikes. Et hop, on retraverse la moitie de la ville endormie !

En chemin, il y a tout le temps nécessaire pour décider de la marche à suivre. Diego, pas du tout tracassé par le meurtre crapuleux et gratuit qu’il vient de commettre, ressort son idée de dynamite ou d’incendie. Ricco, propose quand à lui une approche plus subtile : se mettre en Sniper dans un des magasins en face de la menuiserie, la question étant comment rentrer dans le bâtiment la nuit et arriver à se mettre en position discrètement ? Ned propose une fusillade en envoyant Chan en première ligne pour assommer les gardes. Chan manque clairement de motivation pour charger des gardes. Plan foireux après plan foireux, notre quintet arrive en vue de la menuiserie. Ils peuvent voir que malgré l’heure tardive, l’atelier qui sert de façade à la fumerie n’est pas fermé. Il y a de la lumière, et quatre cow boys armés de Winchesters qui montent la garde. Un groupe de cinq personnes n’étant pas ce qu’il y a de plus discret, les gardes repèrent nos amis dans la rue et leur demandent ce qu’ils font là au milieu de la nuit, ce qu’ils veulent. Ils leurs font signe de s’approcher. Que faire ? Quid des plans foireux ? Leur foncer dans le tas ? Mais ils sont quatre, et nous sommes cinq ! Ok, on va discuter…

Nos cinq amis s’approchent donc, d’un pas hésitant. Trois des gardes se mettent derrière des piliers ou des tas de bois, et le quatrième s’avance pour discuter avec nos cinq gars à l’air louche. Ned retente l’approche « Agents de la Pinkerton », et tant bien que mal, réussit à convaincre le garde d’aller réveiller Sikes. Pendant les quelques minutes d’absence du garde, et sous le regard vigilant des trois autres, Ned décide d’aller se promener dans la ruelle entre la menuiserie et le bâtiment voisin. Comme les gardes ne sont pas chauds pour le laisser aller voir par là, il prétend devoir satisfaire un besoin naturel. Un des trois gardes le suit, Ned s’avance jusqu’au bout du bâtiment, où il tombe nez à nez avec deux autres cow boys qui montent la garde sur une des portes arrières. Il fait son office, puis retourne près de ses compagnons, toujours accompagné du garde qui a l’air de se moquer de sa virilité.

Au bout de quelques minutes, le garde revient et les fait rentrer dans la fumerie. Il y a toujours des clients, mais aussi deux gardes de plus. Sikes les reçoit. Il leur dit assez rapidement être surpris de les revoir après les avoir balancés à un Dragon Warrior. Fiers de leur exploit, ils lui répondent avoir tué le Dragon Warrior. Ce qui fait rire Sikes… Il leur explique que les Dragon Warriors sont immortels ! Dépités, et comprenant mieux l’origine de l’éclair montant vers le ciel qu’ils ont aperçus peu de temps après avoir « tué » le Dragon Warrior, ils ramènent la conversation sur Long, prétendant devoir l’emmener car il est en danger. Sikes rit une fois de plus, et leur dit que Long n’est pas en danger. Ned insiste. Sikes leurs demande quelles sont leurs motivations, pourquoi se donner tant de mal pour un tel looser ? Ils expliquent leurs motivations, concernant les Perles de Sang. Chan explique même s’attendre à devoir tôt ou tard éliminer le Mandarin Noir. Sikes leur dit finalement que c’est OK, qu’il va leur filer Long, mais ils lui seront redevables d’un service. N’importe quel service, quand il le demandera. Ned accepte. Songeur, Sikes lui dit qu’il va chercher comment les aider et qu’il les contactera plus tard. Une aide supplémentaire ? Pourquoi pas ?

Sikes les emmène de l’autre coté de la tenture séparant la fumerie en deux. Une autre salle, légèrement en contrebas, entourée d’une rampe sur laquelle donne la deuxième porte de derrière. Salle aussi pleine de fumeurs qui recrachent une fumée évoquant parfois des visages monstrueux poussant de faibles sifflements d’agonie. Est-ce ça le fameux opium au ghost rock ? Ils traversent la salle, et arrive à une porte au fond de la salle. Elle donne sur un escalier qui descend dans une cave. Il fait chaud, ca pue. Il y a des étagères. Quelques étranges bonbonnes dans un coin. Une table de dissection sur laquelle repose un cadavre avec le torse ouvert, les poumons extraits et suspendus au dessus du corps, le crane et la gorge ouverts. Il y a aussi une machine infernale pleine de cadrans divers, reliée à Long par plein de fils. Long est inconscient, nu et sanglé à même le mur. Les câbles le reliant à l’angoissante machine lui sont rentrés dans les chairs grâce à de longues aiguilles. Un étrange masque respiratoire lui couvre la moitié du visage, et est relié aux grosses bonbonnes. Et un homme, grand et mince, en blouse de chirurgien, que Sikes présente comme étant le Dr. West.

Il ne fait plus aucun doute que Sikes est en fait à l’origine de l’opium au ghost rock ! Sikes dit à West de leur donner Long. Le docteur refuse et se plaint de la perte d’un tel sujet. Il n’a jamais mis un patient dans un état aussi profond. Ned perd patience et rabroue le savant, lui ordonnant de faire ce que son patron lui ordonne. Frustré, mais obéissant, West détache Long, et lui sort un énorme tube plein de sang de la gorge avant d’enlever tous les senseurs lui perforant les chairs. Diego le prend dans les bras et se le met sur une épaule. Il est temps de sortir de là !

Ils grimpent le petit escalier les ramenant dans la seconde salle de la fumerie, se dirigent vers la sortie, quand la porte de derrière qui donne sur la petite rampe surplombant la salle s’ouvre violement, et quatre thugs chinois avec des Gatling Pistols font irruption ! Immédiatement, ils arrosent la salle, ne faisant aucune différence entre nos cow boys et les fumeurs couchés sur leurs paillasses. Diego se jette au sol avec Long, Chan fait un Flying Kick sur un des agresseurs, Ping Ly en abat deux avec ses flèches, Ricco et Ned tirent. En quelques secondes, les quatre thugs sont abattus, mais il en reste deux à moitié à couvert dans l’encadrement de la porte. Ils ne durent que quelques instants de plus. Hélas, ce n’est pas fini ! Des bruits de fusillade proviennent de la première salle de la fumerie, derrière la tenture ! Ayant un important paquet à mettre en sureté, Long, la valeureuse équipe décide de ne pas s’en mêler et de filer par la sortie arrière qu’ils viennent de nettoyer. Après tout, que pèsent des civils baignant dans l’illégalité des fumeries d’opium, surtout face à des Gatling Pistols ! C’est donc avec diligence que nos héros s’engouffrent dans la sortie, non sans ramasser quelques Gatling Pistols au passage.

À peine ont-ils mis le pied dehors, qu’un Dragon Warrior saute du toit et atterrit au milieu de nos cinq compagnons. Chan évite de justesse les poings meurtriers qui sont entourés d’un étrange halo de Ch’i. Ned se met immédiatement hors de portée grâce a un Shadow Walking et lache un Soul Blast dévastateur ! La tête du Dragon Warrior explose dans une gerbe de sang. Ils reprennent donc leur fuite là où ils l’avaient laissée, mais Chan décide de s’encombrer du corps décapité du Dragon Warrior à des fins nécrophiles. Pardon, à des fins scientifiques, au cas où ce corps lui livrerait les secrets de l’immortalité.

Au bout de quelques minutes de course effrénée, Chan se rend compte que le cadavre qu’il transporte commence à chauffer. Anticipant une ascension post mortem du Dragon Warrior, Chan le jette au sol et commence à le fouiller frénétiquement. L’avidité s’exprime, son interlocuteur lui répond sèchement : le cadavre du Dragon Warrior explose en une vague de Ch’i dévastatrice qui projette la pauvre Chan quelques mètres plus loin, et ensuite s’élève vers le ciel en un éclair lumineux. Chan se remet sur pieds en fumant, avec de sérieuses brûlures sur le corps.

Nos amis ne savent pas où se poser pour être en sécurité, et pour surtout ne pas mettre le grand père de Ping Ly ni le vieux moine en danger. Ricco propose d’aller sur son bateau, le Bloody Mary, et de prendre le large. N’ayant pas de meilleure option, c’est un Go ! De plus, sur le Bloody Mary, il y a Chicco, le mécano, un gros portugais crasseux qui s’y connait en médecine. Il pourra examiner Long.

C’est donc au port que se termine leur nuit. L’aube pointe quand ils arrivent au bateau. Il faut réveiller Chicco qui cuve avec une bouteille de whisky à la main. Vu sa mauvaise volonté à se lever, et comme le capitaine Ricco ne sait pas piloter son bateau, Diego lui balance un seau d’eau fraiche sur la tête. Chicco râle, mais c’est efficace ! Il se met debout, va signer les papiers de sortie à la capitainerie, et met la coquille de noix en route. Coquille de noix de 9 mètres de long, avec un Howitzer, une Gatling, un Gyroptère arrimé sur le toit, une coque blindée et une chaudière au ghost rock qui active la roue à aube à l’arrière du bateau. La coquille file a du 30 mph !

Les baffes ne suffisent pas à réveiller Long. Diego, se dit que le seau d’eau a marché sur Chicco, et décide de lui balancer aussi un seau d’eau sur la figure. Sans résultats, Long comate toujours. Tous se tournent alors vers Chicco, mais celui-ci refuse d’examiner Long. Il dit qu’il suffit d’attendre qu’il émerge, et que de toutes manières il ne pratique plus la médecine. Leurs arguments restant sans effets, et surtout la fatigue commençant à peser, ils laissent tomber et tombent dans un sommeil réparateur pendant que Chicco prend la direction du Maze.

À leur réveil, en début d’après midi, le Bloody Mary est déjà loin dans le Maze, et Long ne s’est toujours pas réveillé. Ils décident de faire demi-tour et d’aller trouver un vrai médecin. Une fois arrivés au port, Chicco va enregistrer le bateau à la capitainerie pendant que Chan les conduit chez un docteur.

Le docteur, chinois pratiquant la médecine chinoise, avoue ne pouvoir rien faire pour sortir Long de son coma. Il est en overdose sévère, et le docteur n’a aucun moyen de le ramener. Long est au state de légume. Il chevauche le dragon bien trop loin pour réussir à l’atteindre par des moyens médicaux. Le docteur conseille de l’amener à un moine pour tenter une approche un peu plus mystique.

Le premier moine qui leur vient à l’esprit est le vieux pervers du Temple de la Petite Porte Nacrée. Mais emmener Long là-bas risque d’attirer des ennuis au vieux moine. Ping Ly emmène la petite troupe dans un entrepôt abandonné qu’elle connait. Chan et Ping Ly vont ensuite voir le pervers, pardon, le moine pour lui demander de les suivre. Ils trouvent le vieux sage en pleine méditation. Comme rien ne semble le sortir de sa transe, Chan dit à Ping Ly de montrer un peu de chair. Ping Ly, moins farouche qu’elle ne le devrait, comprend l’urgence de la situation et s’exécute. Le moine sort aussi tôt de sa transe ! Après de brèves explications, il les accompagne pour aller ausculter Long dans le vieil entrepôt. Le diagnostic est terrible : l’âme de Long est perdue dans les Enfers ! Ned baisse les bras de dépit, après tous ces efforts… Mais le vieil homme dit qu’il y a une solution : envoyer leurs esprits chercher Long dans les enfers…

Réjouissant ! C’est donc ça les effets de l’opium au ghost rock ? Une belle saloperie ! Qui soulève des questions sur la nature même du ghost rock…

Gaetan
MJ

Messages : 249
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 42
Localisation : Ho chi Minh, Dist 1 (Co Bac str)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deadlands - Season 2 - Chinese nights 2.5: Big Bavure in Little China

Message  lionel le Dim 23 Aoû - 22:41

Bavure bavure ... Legitime defense ? Very Happy

Chan 1 (Le noir), Diego 1 (le papi) ^_^


lionel
MJ

Messages : 410
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 35
Localisation : HCM

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deadlands - Season 2 - Chinese nights 2.5: Big Bavure in Little China

Message  Gaetan le Dim 23 Aoû - 23:31

Les complices du cambrioleur qui evoquent la legitime defense... mdr Very Happy

Gaetan
MJ

Messages : 249
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 42
Localisation : Ho chi Minh, Dist 1 (Co Bac str)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deadlands - Season 2 - Chinese nights 2.5: Big Bavure in Little China

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:03


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum