Deadlands - Season 2 - Chinese nights 3.5: The fall.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Deadlands - Season 2 - Chinese nights 3.5: The fall.

Message  Gaetan le Jeu 3 Déc - 18:18

Le temps de réparer les dégâts causés lors de l’évasion de Shannonsburg, et le Bloody Mary peut repartir. Ricco repart en gyroptère, avec Diego cette fois-ci, pour guider le petit bateau. Malheureusement, il fait quelques erreurs de navigation et se perd. Ou plutôt, il a perdu la base pirate…

Chan prend la place de Diego, et après une certaine errance, les éclaireurs du ciel retrouvent la bonne route. Ils voient aussi un navire de l’Armada Mexicaine, et ils foncent prévenir leurs compagnons au lieu de tirer en l’air. Diego est emballé par la bonne nouvelle, il dit à ses compagnons que c’est la fin de leurs problèmes, et enlève le pavillon confédéré.

Le navire de l’Armada approche, c’est un bateau blindé de quinze mètres de long. Deux Gatlings et un Howitzer à la proue, une quinzaine de soldats en uniformes mexicains impeccables. Parlant Espagnol, ils crient à l’équipage du bateau non identifié de baisser les armes. Des grappins sont lancés, et le Bloody Mary est halé contre le vaisseau mexicain, sous le regard d’une dizaine de soldats qui tiennent en joue nos héros. Diego commence à essayer d’expliquer qu’il est une sorte de soldat mexicain combattant seul et en civil pour faire des missions secrètes pour l’Armada. L’officier ne le prend pas au sérieux : il ne voit qu’un paysan mexicain, sans uniforme, sur un navire sans pavillon, accompagné de chinks et de blancs, probablement tous des pirates. Il demande des ordres de missions et des papiers d’identité, que Diego ne peut bien sur pas fournir : ce n’est pas le genre de choses que l’on confie à un homme envoyé sur des missions secrètes de sabotage et d’assassinat... Et de plus, sur ce coup-ci, il est en mission pour son propre compte ! Prenant douloureusement conscience qu’il n’est qu’un mexicain dans une armée de plus de dix mille mexicains, qu’il n’est pas un héros national et que ses quelques contacts à la Légion ne vont pas l’aider ici, qu’il y a aussi des pirates et malfrats mexicains, et qu’il n’est personne en dehors de Shan Fan qui lui sert de base d’opération, l’EGO de Di-ego met une bifle à son patriotisme jusque là inconditionnel.

L’officier dit saisir leurs vivres et réserves d’eau, et ne pas les couler par sympathie pour un compatriote perdu dans le Maze. Nos compagnons protestent devant l’horrible idée de se retrouver dans le Maze sans nourriture et sans eau, sans possibilité de retourner se réapprovisionner à Shannonsburg, et qui sait, tomber dans le cannibalisme ! Diego essaye de négocier, il dit pouvoir donner l’emplacement de la base des Water Tigers si l’officier ne leur confisque pas leurs réserves. Ne faisant pas confiance a un pirate, surtout mexicain, l’officier refuse sa proposition, n’ayant aucune garantie de la véracité de l’information proposée. Diego propose alors d’envoyer un soldat en gyroptère avec Ricco pour qu’il voit de ses propres yeux et confirme l’information. Hésitant dans un premier temps, mais évaluant rapidement le gain potentiel pour sa carrière et le risque considérant qu’il garde les autres en otages, le militaire accepte l’offre.

Ricco, promu guide touristique, s’envole avec son passager, qui lui fait amicalement comprendre de ne pas déconner en ayant un mexicain armé assis derrière lui. Au bout de quelques heures, ils reviennent, et le soldat confirme l’info. Il note l’emplacement présumé sur une carte pas très détaillée du Maze. L’officier tient parole et laisse le Bloody Mary poursuivre sa route, pendant que lui se dirige vers sa promotion. Ricco annonce la mauvaise nouvelle : les pirates ont mis des gardes sur la falaise, il a pu noter trois campements.

Pas grave, on garde le plan ! Quel plan ? Descendre la falaise à la corde et s’infiltrer ! Mais comme le coté avec la bâche est gardé, il faudra passer par l’autre coté. Au lieu de descendre sur la bâche et de la grimper pour arriver au palais, les spécialistes vont descendre dans l’eau où il y a des jonques, et nager discrètement jusqu’au pic rocheux, puis l’escalader sans se viander et sans se faire voir par tous les gardes qui sont sur les jonques, les escaliers et aux bâtiments. Pour une fois qu’il a un plan qui tient la route ! Et puis Diego prendra une caisse de dynamite sur le dos, histoire de dynamiter l’escalier qui arrive au palais. Escalier où on vient de s’apercevoir qu’il y a un poste avec une Gatling. Bref, action !

Comme prévu, Ricco emmène ses compagnons au dessus d’une mezza, loin de tout poste de garde. Il les débarque, et attend le signal convenu pour les récupérer : une flèche enflammée. Les quatre assaillants vont discrètement au bord de la mezza, clouent un piton en fer dans la roche en utilisant des tissus pour couvrir le bruit, et y attachent la corde (composée de plusieurs cordes nouées bout à bout). Un vrai travail de pro !

Diego descend le premier, avec sa caisse de dynamite accrochée sur le dos. Soixante mètres de descente à la force des bras. Sans les mains si tu veux ! Il arrive en bas, et reste suspendu à un mètre au dessus de l’eau pour éviter de faire du bruit en nageant. Au tour de Chan ! Soixante mètres de descente à la force des bras. Sans les mains pour du vrai ! L’athlète chinois descend à son rythme ; mais arrivé à mi-chemin, ne pouvant plus supporter l’effort, se bras baissent les bras et le laisse tomber… En silence, et rongé par la honte, il fait une chute de trente mètres qu’il termine avec un magnifique plongeon, une rentrée dans l’eau tout en douceur et sans vagues. Des pirates sur la jonque la plus proche semblent avoir entendu le plongeon. Ils regardent dans leur direction, mais leurs lanternes ne portent pas assez loin. Leur chef les engueule pour avoir été éveillé pour une fausse alerte, mais double quand même la garde. Ils envoient des signaux à la jonque la plus proche, et reprennent leur garde paisible. Chan en profite pour nager en direction du pic.

Au tour de Ping Ly. Gentleman, Ned improvise un harnais pour la laisser glisser doucement en bas et lui épargner l’effort surhumain de la descente à la force des bras. Quand c’est à son tour, Ned a un doute, mais se lance quand même. Son instinct lui hurle de ne pas y aller, mais sans grand public, son bon sens étant en vacances. Il commence la descente, et très vite n’en peut plus de supporter le poids de sa propre bêtise. Arrivé à mi-chemin, il lache, tombe, tente le plongeon, et fait un plat épique ! Avec un bruit à la hauteur de son exploit ! Quelques fractures le mettent K.O., et il commence à couler. Diego nage dans sa direction pour le récupérer, et l’emmener discrètement au loin, en longeant la paroi en nageant silencieusement en portant Ned et la caisse de dynamite. Avec Ping Ly qui barbotte péniblement derrière lui pour le suivre. Bien sur, ils n’ont de discret que l’intention ! La jonque, alertée, démarre les moteurs et arrive rapidement à leur niveau. Les pirates récupèrent d’abord Ned inconscient, et l’attachent. Ensuite ils récupèrent Ping Ly, et l’attachent aussi. Vient au tour de Diego. Attaché lui aussi. Quand ils ouvrent la caisse et trouvent la dynamite, ca échauffe un peu leur tempérament, et quelques coups de pied discrets s’égarent vers le Sud. Ned prend aussi un coup de pied dans ses cotes cassées, histoire de le réveiller. La jonque se dirige vers le quai au pied du pic rocheux. Chan assiste à la scène sans se laisser décontenancer. Il décide de nager en dessous du premier bâtiment et d’escalader la roche pour aller écouter ce qui va arriver à ses amis.

Le temps qu’il arrive en position, les prisonniers ont déjà commence l’ascension du pic par les escaliers. Ce qui, même attachés, est bien plus facile que leur plan initial. Caché sous une fenêtre, Chan peut entendre des voix parler des prisonniers qui sont emmenés devant le boss. Il doit faire quelque chose ! Mais quoi ? Il descend de son perchoir, nage jusqu’au quai, monte sur le quai sans se faire repérer, puis marche d’un air naturel et mouillé vers l’escalier et le garde à la porte du premier bâtiment.

Une indécision de débutant le trahi : il hésite entre une attitude naturelle et une approche menaçante, ce qui résulte en un Chan penaud et pas très convainquant. Quand le pirate lui demande ce qu’il fait là, et qui il est, Chan lui ordonne de le laisser passer car il a un truc important à dire au boss. Une information concernant les prisonniers. Le pirate lui sort un sourire pourri, ouvre la porte sur un bouge où d’autres pirates tournent la tête dans leur direction, et l’invite à rentrer pour aller voir le chef. Chan ne se tient plus, il surprend le pirate par sa vitesse et lui assène un coup, puis se fige dans sa posture de Jade du Roi Fétiche. Non, sa posture fétiche du Roi de Jade. Son aura s’impose, et il ordonne aux pirates de le laisser passer et de le laisser aller voir leur chef. Les pirates acceptent assez facilement, c’était déjà leur intention de l’amener voir le chef. C’est juste que là, ils n’osent pas trop essayer de l’attacher. Il leur intime l’ordre de ne pas avoir plus de trois pirates pour l’escorter, mais très vite il se rend compte qu’il est suivi par une ribambelle de pirates emportés par leur curiosité.

Pendant ce temps, les prisonniers montent doucement mais surement vers le palais. Diego essaye de desserrer ses liens en gonflant discrètement ses muscles, mais le chinois marchant derrière lui sabre à la main repère son manège et le fait trébucher. Une fois Diego au sol, les pirates lui resserrent bien ses liens, et lui rajoutent une couche de corde supplémentaire. L’ascension reprend. Ils arrivent finalement au palais, accompagnés d’une trentaine de curieux et de gardes réquisitionnés en chemin.

La nuit, la salle d’audience est vide, si ce n’est deux gardes. Ils vont vite réveiller Wang Ti-P’ing Hsien, qui arrive avec son conseiller après une bonne quinzaine de minutes, et va s’installer sur son trône. Wang Ti-P’ing Hsien est un chinois grand et musclé, il est habillé d’un pantalon en soie, et est torse nu, affichant ses pectoraux et un magnifique dragon tatoué autour de son torse. Il tient un crâne dans ses mains. Son conseiller porte aussi des vêtements de soie, simples mais de qualité. C’est un homme un peu plus petit que le chef pirate, aux muscles moins saillants, mais secs. Il se tient debout à coté de son boss.

Le maitre des pirates prend la parole, d’une voix autoritaire, et s’adresse à ses invites en cantonnais. Ned qui parle chinois s’impose comme interlocuteur. Wang Ti-P’ing Hsien les a observes lors de leur premier passage, il a entendu tous leurs commentaires : divers plans d’attaque, ils veulent les Perles de Sang, Kang, le Mandarin Noir, etc. Il note dans un premier temps que les deux de leurs compagnons sont manquants. Il envoie des hommes les chercher. Ensuite, il demande à Ned pour qui ils travaillent. Celui-ci répond qu’ils sont à leur propre compte, pour empêcher d’utiliser les Perles de Sang. Le seigneur de guerre lui demande ce qu’il sait concernant ces Perles. Ned tente avec audace de prendre l’initiative et dit ouvertement que s’il demande cela, ça veut dire qu’il ne sait pas à quoi elles servent. Mais sa tentative est infructueuse… Le crâne lui intime l’ordre de dire ce qu’il sait ! Le crâne parle ! Et Wang Ti-P’ing Hsien réaffirme sa position en argumentant qu’il peut les balancer aux requins si bon lui semble. Ned, plein de ressource, essaye de mettre en avant que ce n’est pas sans risque de parler devant tant de personnes, qu’il y a peut-être des traitres présents. Que le Mandarin Noir, par exemple, a été trahi par un de ses hommes. Pour démontrer le fanatisme de ses pirates, Wang Ti-P’ing Hsien demande à un des hommes présents de lui montrer son frère, et puis de le tuer. Des hommes immobilisent rapidement le pirate désigné, et son propre frère s’applique, autant guidé par la peur que par la loyauté, et l’égorge de sang froid. Devant une telle démonstration, et la conscience un peu bousculée, Ned explique donc ce qu’il sait sur les Perles : leur provenance, le besoin de sacrifice pour les activer, les lier à des objets, etc.

Chan, presque arrivé au sommet, suivi de son troupeau de badauds bridés, voit descendre à sa rencontre d’autres pirates. Ceux-ci questionnent rapidement ses « guides », et l’attachent pour l’amener à leur chef. Quand Chan arrive, il tombe sur une scène pas très réjouissante : une assemblée de pirates, ses trois amis attachés, un pirate mort gisant dans une flaque de sang, et Ned déballant ce qu’il sait sur les Perles.

Wang Ti-P’ing Hsien, à leur grande surprise, dit ne pas être intéressé par les Perles. Il peut même les leur donner s’ils lui rendent un service. Ils doivent aller kidnapper un géologue suédois qui travaille dans une exploitation minière de Kang, et aussi saboter l’exploitation. S’ils font un maximum de dégâts et s’ils ramène le géologue vivant (en bon état), il leur donnera les Perles et les laissera partir. Nos héros, toujours les premiers à saisir une bonne opportunité quand elle se présente, essayent de tester la patience du pirate : « Quelle preuve avons-nous que vous ne nous tuerez pas ? », « On veut des garanties », etc. En réponse, on leur propose les requins comme alternative immédiate. La question des garanties a malheureusement éveillé le besoin de garder un otage : le cinquième membre de leur petite troupe (STOP à l’imagination du mexicain svp). Où est-il ? Ned explique qu’ils ont besoin du pilote pour le gyroptère. Le pirate leur demande s’il est avec leur bateau. On lui répond qu’avec le bateau c’est Chicco. Quand tout ça est tiré au clair, Wang Ti-P’ing Hsien leur demande comment appeler Ricco. Ensuite, il dit à un de ses hommes de tirer une flèche enflammée dans le ciel, le signal convenu, et attend l’arrivée du cinquième membre. Diego meuble leur attente en insistant sur une définition acceptable de « en bon état » pour le géologue. Le pirate leur répond que pour simplifier les choses, il leur fera subir les mêmes choses que ce que le géologue aura subit.

Ricco voit la flèche enflammée percer la nuit. Il embarque dans sa machine volante, et se dirige vers le pic. Cherchant où se passe l’action pour récupérer ses compagnons, il ne voit aucun signe de grabuge. Il fait un deuxième passage, et voit ses amis tenus à l’entrée du palais, attachés, et Ping Ly avec un cimeterre sur la gorge. Les pirates lui font signe de venir… Hésitant entre se barrer et se rendre, il décide finalement d’aller se poser sur le quai, où il est immédiatement arrêté par des pirates, ligoté et emmené au palais. À force de fréquenter cette troupe d’hurluberlus et d’entendre des chinoiseries, il a commencé à douter de ses convictions occidentales et à prêter foi à toute cette histoire karmique…

Wang Ti-P’ing Hsien accueille Ricco, et Ned lui explique brièvement la situation. Il va devoir aller chercher le Bloody Mary et Chicco, Chicco sera gardé en otage pendant qu’ils iront remplir leur mission. C’est ça, ou c’est les requins. Ricco, se rend compte de la situation et accepte. Il est libéré, et s’envole vers l’horizon. Un doute habite ses compagnons : va-t-il revenir avec Chicco ? C’est avec soulagement que plusieurs heures plus tard ils entendent annoncer leur retour.

Chicco n’est pas très content de servir d’otage, mais son immense sagesse lui fait vite comprendre qu’il devrait la fermer. Comme ils ne savent pas piloter le bateau, Wang Ti-P’ing Hsien leur colle un pilote, et une garde armée composée de six pirates. On leur fourni trois caisses de dynamite, et assez de mèches. Sur leur bateau ils sont désarmés, et devant leurs contestations, il leur est dit que leurs armes leur seront rendues en temps voulu. Ils sont cantonnés à l’arrière du bateau (par des cantonnais), avec les six gardes qui veille sur eux à une distance raisonnable vu la petite taille du Bloody Mary.

Le voyage s’agrémente d’une salve tirée à la Gatling pour un soit disant Maze Dragon que personne d’autre que le tireur n’a eu le temps de voir. Mais Ping Ly voit quand même une énorme ombre passer sous l’eau près du bateau. Plus tard, ils sont pris dans un brouillard épais. La progression est nettement ralentie. Ned utilise son temps libre pour essayer de soigner tout le monde. Ne pouvant pas se soigner, et étant un peu secoué après avoir plonge le regard directement dans l’âme tourmentée d’un manitou, il abuse aussi d’élixirs de soins et d’onguents, dont l’efficacité le boude une fois de plus. Il développe même une infection rapide sur le bras en réaction allergique à l’onguent…

Rempliront-ils leur mission plus efficacement que leur tentative d’infiltration ? À voir…
avatar
Gaetan
MJ

Messages : 249
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 42
Localisation : Ho chi Minh, Dist 1 (Co Bac str)

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum