Iocanthus Cathedralus - Acte 2

Aller en bas

Iocanthus Cathedralus - Acte 2

Message  Serge le Sam 14 Nov - 10:13

Le soir à Port-Souffrance, Galathea échange avec Aristarcus sur les options à suivre en tant que psyker. Nous, on part faire quelques emplettes en ville. Dans la zone dite des fosses, au nord ouest de la ville, tout s'échange: bétail, lances et autres armes primitives; pas de grenades, mais bien quelques cocktails molotov. En m'enquérant du prix de ces derniers, je sens que mes acolytes ne sont pas très chaud sur l'acquisition. Je n'insiste pas. Par contre, Dakka en profite pour s'acheter un stim chez l'apothicaire. Après l'empoignade de ce matin, il préfère se mettre à l'abri d'une éventuelle douleur. Lui qui avait refusé sa pilule de descente en jouant au dur, on ne comprend plus très bien la logique...

Un peu plus loin, coup de bol, Dakka réussi à mettre la main sur un techno-prêtre de l'Ordos Mecanicus... un petit marchandage sur une donation et voilà son arme requinquée. Par contre, pour l'achat d'une fiole d'huile consacrée (135 trônes), c'est moi qui m'y colle. Tout le monde a l'air sec en trônes. Rien d'autre ici en tout cas, tout est sale et cher. Ce sera tout pour la shopping party, on rentre au réfectoire.

Nuit noire sur Iocanthus et réveil tôt le matin par un Aristarcus tout excité. Notre premier jour dans le tacot bâché est très inconfortable. Plaines désolées, mélange de gris et de brun, à perte de vue. Bourrasques et nuages de poussière, la journée se passe sans rencontre. Les quelques habitations des villages que nous traversons sont réduites à l'état de débris, brulées. Il reste des squelettes, une puanteur de charnier, quelques plantes grimpantes... et les corbeaux de schiste.

La nuit tombante, on décide de monter un petit camp. C'est moi qui prépare le repas, quelques tranches d'un pain de cérawales locales à tremper dans un petit ragout de jeune clotat. Dakka, qui se propose à monter la garde en premier, me demande mes photo-verres. Je suis indispensable à cette expédition!

Lorsque nous commençons à trouver le sommeil, Dakka sort son pétard tout remis à neuf et fait feu sur une des bestioles menaçantes de la journée. Petite agitation, on est tous debout. A la lisière du feu, j'aperçois une silhouette vacillante. Je signale le danger. Dakka se retourne et met en joue la silhouette. Diona envoie sa torche dans la même direction; teint blaffard, on dirait qu'il manque les yeux. Rien aux alentours signale Solomon.

Moment étrange, je sens monter en moi comme un désir. Galathea. Si belle dans cette nuit glaciale, se rapproche de la silhouette. Diona la devance, s'apprête à frapper, mais la silhouette tombe toute seule. Le spectacle est horrible. Il s'agit d'un cadavre décomposé depuis plusieurs jours. Solomon, pris par l'odeur de chacal putréfié, tourne de l'oeil et s'écrase le pif à terre. Galathea se reprend après une petite nausée. Diona, qui veut répandre de la cervelle, actionne la gâchette pour exploser la tête du décédé. C'en est trop pour moi, je sens la tachycardie qui monte, j'ai besoin de m'éclipser, et vite!!!

Cet épisode macabre m'aura torpillé le sommeil.

A l'aube, nous repartons. Aristarcus semble ne pas avoir trouvé plus de repos que moi. Très vite, nous arrivons en bas des contreforts montagneux. Devant nous, une route sinueuse. Sur la droite, à une 100taine de mètre, sur un rocher, une forme noire indistincte apparaît, puis disparaît... Galathea a des sueurs froides, quelque chose de louche ici. Aristarcus nous propose d'aller voir.

Diona, plus que partante ces derniers temps, sort son arma gedon. Moi, je reste avec Aristarcus, pas envie de voir un nouveau carnage de la grande folle là...

Arrivé sur le rocher, il y a juste un pictogramme, un oiseaux saisissant un crane dans ses griffes, précise Galathea.
« nous sommes en présence d'un miracle » déclare Aristarcus.
« il s'agit du symbole de Saint Drusus, mon ancêtre... »
« bon, on se trace d'ici »

Arrivée le soir aux portes de Lueurs d'espoir, village massé en bas d'une large coline. De forme imposante, la ville est fortifiée. Un homme apparaît, se présente comme le gardien du lieu: le frère Severus. Le frère Lamarque nous rejoint rapidement et nous signale que l'abbé Orland Sky est retenu ailleurs pour le moment.
« Vous les bienvenus »
« nous avons été souvent la cible d'hérétiques, ce qui explique les fortifications. Dès demain, je vous guiderai un peu dans la ville »
« il y a environs 300 personnes ici: des ashlins, des pélerins de l'espace venus pour la construction de la cathédrale »
« bon, moi je vais faire un p'tit tour. » déclare Dakka

Pour ma part, je questionne le frère Lamarque:
« tout est ok ces derniers temps? »
« rien à signaler mon frère; à part des cadavres de brigands tués par des animaux. Dans tous les cas, ils ont les yeux arrachés... c'est pas très jojo à voir »

Une vingtaine de minutes plus tard, après que Solomon ait profité d'un petit massage à base de graisse de clota au prieuré, on se dirige tous vers l'auberge du coin: la clota pleureuse.

A l'intérieur, c'est bondé. On crée un peu l'événement de l'année dans nos costumes de guerrier. C'est pas l'heure des explications en tout cas. On s'accorde tous sur le plan de la soirée. Ragout de clota, krashmouss et dodo.

Le lendemain, nous sommes rejoins par l'abbé qui nous informe des disparitions, morts inexpliquées, songes, visions, étranges lueurs, statues en pleurs... bref, le motif de notre visite ici. Le frère Lamarque nous propose une sortie touristique en dehors de la ville, la cérémonie d'inauguration n'ayant lieu que demain.

En quittant la ville, je remarque que le nombre de corbeaux a fortement augmenté, nous sommes observés. Lamarque ne semble pas inquiet. Soudain, sur le coté, une énorme bête à tête ovoïde bondit sur Galathea et la projette à terre. Les yeux de la bête sont tous crevés. C'est dégueulasse. Dakka, surpris, tourne de l'oeil; moi, je sens que c'est pas bon du tout et je prend mes jambes à mon cou!

De loin, je peux voir la scène:
Une réponse brave certes, mais toute en cacophonie. Diona sort ses pétards mais rate la bête, qui a pourtant une tête énorme; Galathea, qui se fait bouffer la jambe, dégaine son épée, mais parvient juste à fouetter l'air. Diona insite et tire par 2 x sans toucher. Le frère Lamarque est plus incisif, la bête lâche enfin la jambe de Galathea, qui tente de lui fourrer une grenade dans la gueule. La bestiole est gravement déchiquetée sur le coup.

Pendant ce temps, Solomon (notre renfort?) tire dans le vide. La bestiole en profite pour ressaisir Galathea. Cette fois, c'est le bras qui y passe. La psyker hurle de douleur lorsqu'elle sent qu'elle perd 2 doigts sous les dents acérées de la bête. Dakka reprend ses esprits. Solomon et Diona sont maintenant à bout portant. Solomon est fidèle à lui-même (même ma grand-mère ne l'aurait pas raté à cette distance). Diona sort son arma gedon et tire en rafale. La créature est vaincue, gisant dans sa marre de sang...
avatar
Serge
Joueur

Messages : 39
Date d'inscription : 28/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Iocanthus Cathedralus - Acte 2

Message  Fabien le Sam 14 Nov - 12:13

Encore un excellent résumé de Frère Garvel aka Frère Courage, l'ecclesiarque le plus rapide de la galaxie cheers
+ 50 xp
avatar
Fabien
MJ

Messages : 638
Date d'inscription : 29/08/2009
Age : 45
Localisation : Vietnam

Revenir en haut Aller en bas

Re: Iocanthus Cathedralus - Acte 2

Message  Serge le Sam 14 Nov - 18:54

merci maitre; j'étais pas dans mon assiète... mauvaises nuits, trajet pénible, m'en fallait pas beaucoup pour m'effrayer.
frère garvel.
avatar
Serge
Joueur

Messages : 39
Date d'inscription : 28/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Iocanthus Cathedralus - Acte 2

Message  Gaetan le Dim 15 Nov - 9:31

Très bon résumé, seulement, je tiens à préciser que le gros lézard je l'ai plombé, je l'ai pas raté, mais ça ne lui a rien fait ! Normal, un mort-vivant ça se fout un peu d'avoir la patte traversée par un laser !

J'apprécie le fait que tu ne parles pas de ma glissade dans les rocher. Un petit peu la honte, un soldat entraîné, vétéran, qui se viande en descendant une pente caillouteuse... C'est comme Diona qui tire à bout portant sur le museau du gros lézard et le rate ^^

A bientôt pour la suite...
avatar
Gaetan
MJ

Messages : 249
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 44
Localisation : Ho chi Minh, Dist 1 (Co Bac str)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Iocanthus Cathedralus - Acte 2

Message  Alain le Mar 17 Nov - 15:16

Très bon résumé.... bravo
je suis mort de rire de voir l'équipe de bras casser que nous sommes.....
on est vraiment mou du genou...
bon vivement niveau 10......

Mes petits camarades de gauche


Mes petits camarade de droite


Le maître de Jeu vénéré par tous....
avatar
Alain

Messages : 80
Date d'inscription : 28/08/2009
Age : 48
Localisation : Vietnam

Revenir en haut Aller en bas

Re: Iocanthus Cathedralus - Acte 2

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum