[S1E10] Esquisses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[S1E10] Esquisses

Message  Fabien le Sam 29 Aoû - 9:48

"Un jeune homme de bonne famille de Boston a disparu depuis une quinzaine de jours et nos courageux compagnons sont appelés au secours par une sœur rongée par l'inquiétude. Erast Fandorin, son fidèle ami Hardi Wang et Billy Chase Jenkin la fine gâchette du Massachusetts se rendent à la résidence Keetling et font la connaissance de Dewitt Robicheaux le médecin de famille passionné de vaudou et légiste à ses heures, John B. Goode, un ami du disparu porté sur le jeu, et Edward Smith, représentant de la Fondation Jason Checkley d'Arkham. Sarah Keetling leur fait part de ses soupçons : son frère aurait des fréquentations bohèmes qui profiteraient de sa naïveté pour lui extorquer de l'argent contre des toiles douteuses. Ces dernières, exposées dans le bureau de son frère Andrew, font une forte impression au docteur Fobichaux et représentent trois scènes plutôt dérangeantes. Elles sont signées d'un certain 'Garsetti'. Fouillant plus avant le bureau, ils trouvent des lettres d'amour émanant d'une certaine Joséphine qui donne rendez-vous à Andrew dans un speakeasy nommé 'le vieux loup de mer'.
Tandis que John, Hardi et Billy vont au musée des beaux-arts pour en apprendre plus sur ce Garsetti, sans grand succès, Andrew et Dewitt vont s'entretenir avec le détective en charge de l'enquête. Ce dernier ne semble pas croire à un kidnapping mais à une simple fugue. Son attention est plutôt concentré sur la fusillade qui a opposé, il y a deux semaines, les forces de l'ordre à une secte pratiquant des sacrifices La chose suspendue dans le vide (détail)humains dans une forêt proche de Boston. Son chef, une femme du nom de Josephine Garsetti a réussi à prendre la fuite. Nos amis font alors le lien entre la maîtresse d'Andrew et la redoutable chef du culte sanglant.
Dewitt se rend dans la soirée à son club pour tenter d'en apprendre plus sur ce carnage. Un confrère lui révèle alors les circonstances atroces des sacrifices pratiqués : les victimes avaient la carotide tranchée et des marques de morsures humaines sur le visage, rendant les identifications difficiles. Les deux sectateurs appréhendés sont morts en cellule, apparemment victimes d'une combustion spontanée.
Le reste de la troupe se rend sur le port pour en inspecter le bar clandestin. Il y font la connaissance d'un privé minable du nom de Roger Cross qui leur dit avoir vu les amants il y a bien 2 semaines. Billy, qui ne supporte guère le gin, sort prendre l'air avec Hardi, histoire de reprendre ses esprits. C'est alors que ce dernier aperçoit un homme titubant qui ressemble à la description du disparu. Les deux compères le prennent le chasse et le coincent dans une allée. Ce dernier se révèle être une caricature monstrueuse d'Andrew mais avant qu'ils puissent l'arrêter, il se transforme en brume et disparaît dans les égouts.
Le groupe décide alors de tenter de rencontrer le gangster aux mœurs débridées qui tient le 'loup de mer' et abreuve ses clients d'alcool en pleine prohibition..."
avatar
Fabien
MJ

Messages : 638
Date d'inscription : 29/08/2009
Age : 44
Localisation : Vietnam

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum