Le Culte Mechanicus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Culte Mechanicus

Message  Fabien le Mar 5 Jan - 19:56



Le Culte Mechanicus ou Culte de la Machine, reconnaît
l'Empereur comme Maître du genre humain mais ne
reconnaît pas l'autorité de l'Ecclésiarchie, culte officiel de
l'Imperium. En fait, l'Adeptus Mechanicus suit sa propre
religion, sombre et mystérieuse. Selon l'Adeptus
Mechanicus, la connaissance est la manifestation suprême
de la divinité et toutes créatures ou objets véhicules ont un
certain savoir. Du fait de son immense connaissance,
l'Empereur est le principal objet d'adoration. Les machines
ayant préserver les connaissances ancestrales sont
également sacrées et l'intelligence artificielle est tout aussi
divine que celle des hommes. La valeur d'un homme n'est
que la somme de ses connaissances, son corps n'est
qu'une simple machine organique lui permettant de
préserver son intelligence. L'Adeptus Mechanicus est
obsédé par la quête du savoir. Cette quête prend de
multiples formes, que ce soit en recherches ou en
explorations mais son but principal est la découverte des
anciennes MCS (Matrices de Constructions Standards).

Origine
Les origines du cultes datent d'il y a plusieurs millénaires,
avant même l'avènement de l'Imperium, à une époque
connue sous le nom d'Ere des Luttes. Les évènements qui
déclenchèrent les troubles de cette époque restent flous
mais beaucoup pensent qu'un regain d'activités des
énergies du Warp en est l'une des causes. Les voyages à
travers les royaumes éthérés et sans substance du Warp
peuvent créer dans cette dimension des perturbations
erratiques appelées tempêtes du Warp. Les voyages
interplanétaires deviennent alors très dangereux. Au cours
de l'Ere des Luttes, ces tempêtes devinrent si violentes
qu'il devint quasiment impossible de voyager entre les
différents systèmes planétaires. Les colonies furent alors
isolées, livrées à elles-mêmes et certaines de ces sociétés
dépendantes du transport spatial s'effondrèrent, l'anarchie
se développa et ces civilisations humaines disparurent à
tout jamais.
Pendant l'Ere des Luttes, la terre n'arriva plus à assurer la
subsistance nécessaire à sa population. Sans accès aux
ressources de la galaxie, la planète allait mourir. Les
guerres et la famine causèrent la mort de millions
d'individus. La planète ne fut bientôt qu'un champ de
bataille entre des seigneurs de guerre qui se disputaient
les ruines de ce qui avait autrefois été une grande
civilisation. Toutes les antiques connaissances de la Terre
furent perdues et les cités détruites. La planète se
désertifia et ses habitants furent ravalés au rang de brutes
sauvages se battant pour la moindre parcelle de terre ou
pour le moindre point d'eau. Sur Mars, le processus de
désagrégation commença comme sur la terre mais les
conditions de vie orientèrent les événements différemment.
A cause du manque d'entretien, les boucliers antiradiations
se dégradèrent. Les rayons solaires irradièrent le
sol de la planète et détruisirent le fragile écosystème,
balayant la maigre végétation qui avait mis des siècles à
pousser. Les maladies provoquées par le taux de
radiations tuèrent la majorité de la population. De ceux qui
survécurent, la plupart devinrent des mutants, des zombies
sans âmes, des cannibales. La destruction totale de la
planète semblait inévitable mais elle n'arriva pas car une foi
nouvelle se répandit dans la population. Cette religion de la
survie était le Culte Mechanicus dédié au Dieu Machine.
Les dévots de ce nouveau culte se mirent en quête d'un
moyen de rétablir des abris temporaires contre les
radiations. Ce culte réclamait une dévotion totale de la part
de ses fidèles car seule l'abnégation et le sacrifice de
certains permettrait de remettre les machines en état et de
sauver la planète. Sous la direction de leurs
Technoprêtres, les adorateurs commencèrent à remettre
de l'ordre dans ce monde. Ils bâtirent des abris pour se
protéger des tempêtes de radiations. Des générateurs
d'oxygène et des machines de production d'éléments
nutritifs leur permirent de survivre dans ces espaces
confinés.
Ces refuges trop peu nombreux même pour les
Technoprêtres étaient interdits aux mécréants. Les mutants
et les pillards tentèrent alors de s'emparer de ces abris
construits à la hâte. De nombreux fidèles moururent dans
la défense de leurs sanctuaires et certains des premiers
refuges furent détruits, mais les survivants resurgirent
encore plus forts et plus déterminés. Le peuple interpréta
leur survie comme une justification du Culte Mechanicus.
Sa foi et sa dévotion devinrent inébranlables.
Tandis que les seigneurs de guerre se battaient pour les
ruines de la terre, les Technoprêtres reconstruisaient Mars
à l'image de leur dieu. Sur les plaines de sables rouge, ils
édifièrent le premier temple à la gloire du Dieu Machine et
le peuple vint l'adorer sur le grand Autel de la Technologie.
Les Technoprêtres parcoururent les ruines à la recherche
de machines intactes qu'ils pourraient conserver dans le
Temple de tous les Savoirs. A l'intérieur de ses murs de
plastacier, des pistons gigantesques soutenaient une voûte
haute de plusieurs kilomètres. Ces pistons étaient conçus
pour pouvoir monter ou abaisser le toit afin de modifier les
capacités acoustiques du temple et d'accentuer l'intensité
des prières et des hymnes au Dieu Machine .Le Grand
Autel qui s'y trouvait avait la forme d'une vaste banque de
données, contenant toutes les connaissances des
Technoprêtres. Aujourd'hui encore, chaque nouvelle
connaissance est enchâssée dans cet autel. Chaque
temple de Mars et des Mondes Forges est connecté au
Grand Autel par un Transmat, serviteur doté de pouvoirs
psychiques dont l'esprit est relié à l'autel, faisant ainsi du
Culte Mechanicus, une entité unique.
avatar
Fabien
MJ

Messages : 638
Date d'inscription : 29/08/2009
Age : 43
Localisation : Vietnam

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum