Deadlands - Season 2 - Chinese nights 4.1: Bad karma pour Shan Fan !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Deadlands - Season 2 - Chinese nights 4.1: Bad karma pour Shan Fan !

Message  Gaetan le Lun 29 Fév - 17:24

En chemin vers Shan Fan, le Bloody Mary recueille un naufragé, Eliot Wild. Celui-ci s’avère un peu excentrique, et montre une étrange curiosité à l’égard de nos héros. Le grondement de la nuit l’interpelle un peu. Et surtout éveille son intérêt !

Une fois de retour à Shan Fan le lendemain matin, Ricco va négocier la vente du butin: armes et objets de luxes, pour un total de six mille dollars. Chicco lui enregistre le Bloody Mary auprès de la capitainerie, et loue une calle sèche. Son bateau et le gyroptère ont besoin de réparations, qu’il estime à mille sept cent dollars, en comptant en prime quatre caisses de whisky de bonne qualité.

Chacun part de son coté. Ping Ly retourne chez elle. Son grand père n’est pas là, il est occupé en ville. Elle se rafraîchit avant de retourner voir ses amis. Ned s’éclipse pour aller à l’agence Pinkerton. Diego va trouver son contact Mexicain. Il rapporte les faits concernant la fin du pirate, ce qui fait la joie de son interlocuteur vu que c’était un frein à la proche offensive de l’Armada. Il reçoit une prime de deux cent dollars pour les putes et la booze. Il demande aussi des papiers officiels de son appartenance à l’Armada Mexicaine, et se fait lentement mais surement expliquer que c’est hors de question vu son statu d’espion / saboteur / commando dont on nie avoir connaissance de l’existence. Eliot Wild, lui, étant nouveau à Shan Fan et ne sachant pas trop quoi faire, passe un peu de temps avec Chicco, pour l’interroger sur son fantôme.

En fin de matinée, tous sauf Ned se rassemblent. Ils décident d’aller voir Sikes, l’Anglais de la fumerie d’opium. Les hommes de façade les reconnaissent et vont avertir leur boss. Sikes décide de leur accorder un peu de son temps. En montant dans son bureau, ils croisent une petite gamine chinoise qui sort en pleurant. Ils frappent à la porte, Sikes leur répond, et ils rentrent. Sikes en remettant sa chemise dans son pantalon, leur dit qu’il les attendait. Il est assez déçu par leur performance qu’il qualifie d’amateurisme. Le Mandarin Noir a récupéré ses Perles de Sang. Il comptait sur eux pour lui porter un coup décisif. Nos héros restent optimistes, ou plutôt essayent de faire bonne figure et pensent attaquer l’ile du Mandarin. Sikes leur dit clairement qu’ils ne sont pas de taille, et qu’il leur faut de l’aide. Aide qu’ils ne trouveront pas à Shan Fan. Il leur propose alors de faire d’un certain Stone leur allié. Stone est le type à la sale réputation pour qui les Blue Rebs avaient tenté de voler les Perles de Sang. Le Mandarin Noir s’en est débarrassé en le vendant au Révérend Grimme à Lost Angels, qui l’a capturé et emprisonné. Il suffit de le libérer, et puis comme on dit, « les ennemis de mes ennemis sont mes amis », non ? De plus, si le Mandarin Noir a essayé de se débarrasser de Stone, c’est que d’une manière ou d’une autre Stone doit représenter une menace. Sikes leur file un contact, Victor Ewing, à la pension Hardwig à Lost Angels. Questionné sur ses motivations, il explique qu’effectivement, même s’il bosse pour le Mandarin Noir, ce n’est pas forcement avec plaisir, qu’il préférerait avoir plus d’indépendance.

Etape suivante ? Vandepute ! Le petit groupe de choc va rendre visite à ce sympathique commerçant belge qui dans le fond a été assez cool avec eux. Samson n’est pas surpris de les voir. Il leur explique que le gros Kong de la capitainerie a déjà informé au moins le Mandarin Noir et Sikes de leur retour en ville. Il leur demande aussi comment ça sa fait qu’ils reviennent alors que le Mandarin Noir a récupéré ses Perles ? Il les informe que Sikes a vendu vingt jeunes filles au Mandarin la veille. Mais devant l’échec de leur « stratégie », il ne peut rien de plus pour eux. Leur présence même est une menace, et ils ne sont plus en position d’offrir des gains potentiels valant la prise de risque que serait leur offrir de l’aide. Leur amateurisme leur a fermé des portes… Sourds au discourt de Vandepute, c’est avec un savant mélange de culot et de naïveté que nos héros rebondissent sur des requêtes pas très bien accueillies : Peut-il leur vendre des armes au détail ? Et avec un prix intéressant ? Vandepute leur répond qu’il est un grossiste et ne fait pas la vente au détail, mais il veut bien faire une exception. Devant le prix qu’il leur propose et qu’ils jugent inintéressant, les amateurs demandent s’il peut leur filer des élixirs à la place. Gardant son calme, l’homme d’affaire leur rappelle que la dernière fois c’était en bonus pour une affaire rondement menée. Là, ils ont un peu foiré leur coup, et il ne fait pas dans la charité. Ils n’ont qu’à aller voir S&R.

N’abandonnant jamais face à l’adversité, Diego propose de lui vendre une info « cruciale » et demande ce qu’il paierait pour. En bon businessman, Vandepute lui répond qu’il ne peut donner un prix sans connaître la marchandise, que Diego lui donne l’info puis il estimera ce que ca vaut. Diego refuse, disant qu’alors il peut se jouer de lui et sous payer la valeur de l’info une fois qu’il sait ce que c’est, voir ne rien payer ! Toujours miraculeusement calme, le réputé businessman lui explique que de toutes manières, si l’info est aussi grosse qu’il le prétend, il n’a pas besoin de l’acheter, qu’elle sera dans les rues bien assez tôt. Devant un tel argument, Diego lui balance fièrement l’info : le fameux pirate, le Roi de l’Horizon, est mort, et sa bande de pirate débandée, et c’est la porte ouverte à l’Armada Mexicaine, avec qui il faut se préparer à faire du business. Le belge rit, et lui dit que ça ne vaut rien comme info. Dans quelques jours, tout le monde sera au courant. Diego insiste en disant qu’en étant le premier au courant, il a l’avantage. Vandepute lui répond qu’avant que l’Armada Mexicaine ne soit aux portes de Shan Fan pour faire du business, cela prendra plusieurs semaines, voir mois. Que ce n’est même pas sur qu’ils arrivent jusque là si les Confédérés envoient des renforts en suffisance. Donc, la primeur de son info ne vaut rien. De plus, il n’aime pas trop faire du business avec les Mex, a qui on ne peut pas faire confiance. Et si ses clients actuels, les Confédérés, apprenaient qu’il était en commerce avec les Mex, ils n’apprécieraient pas. Estimant que ces guignols ont assez abusé de sa patience, Mr. Vandepute les remercie poliment et leur demande d’aller voir ailleurs s’il y est.

Après s’être heurtés à une telle antipathie, le petit groupe décide d’aller chercher réconfort à la Petite Porte de Nacre, le temple du vieux moine Taoïste. Ils trouvent ce dernier avec le Sifu, le grand père de Ping Ly. Le vieux moine regarde Diego avec poids, puis lui dit que le mal est en lui. Diego joue aux innocents et nie. Le moine lui propose un exorcisme, que Diego s’empresse de refuser. Le Sifu accueille la nouvelle de la disparition de Chan avec tristesse mais en gardant une dignité de rigueur. Il est d’autant plus triste en pensant à sa petite Ping Ly, dont il connaissait les sentiments pour ce grand bon à rien. D’ailleurs, en parlant de bons à rien, comment se fait-il que le Mandarin ai récupéré ses Perles de Sang ? Apprenant que le Mandarin s’est procuré vingt jeunes filles, ils disent que c’est terrible, il va surement activer les Perles ! Tout ca est de leur faute ! Ils doivent réparer cela ! Si au moins ils avaient eu les Perles ! Les ténèbres et le chaos vont s’abattre sur Shan Fan et puis dans tout le Maze ! Ils doivent réussir à empêcher cela !

Diego, ne se laissant pas déstabiliser, ni culpabiliser, prend le vieux moine sur le coté pour lui parler d’affaires plus importantes : il lui demande, l’air de rien, s’il a déjà entendu des grondements pendant la nuit, comme un troupeau en pleine course. Le vieil homme n’a jamais rien entendu de tel, mais il demanda à Diego d’attendre pendant qu’il va méditer là dessus. Au bout d’une courte méditation, le sage lui dit de quitter la ville avant le soir. Il ne sait pas ce que c’est, mais c’est gros, très gros ! Ca vient pour lui, et c’est très maléfique ! Il ne faut pas mettre d’innocents en danger.

Le petit groupe se retire, et décide de la marche à suivre. Ils évoquent même la possibilité d’aller passer la nuit sur l’île des Larmes du Fantôme ou se trouve le palais du Mandarin Noir. Si ce qui se rapproche la nuit est si gros, et si ca peut faire des dégâts collatéraux, autant saisir l’opportunité et espérer que cela tue le Mandarin… Après une dure réflexion, ils se sont finalement dit qu’être pris entre l’enclume et le marteau, c’était pas génial, surtout sans savoir à quoi ressemble le marteau… Puis de plus, sans savoir quand ni où le marteau allait frapper : pas cool de danser sur l’enclume en attendant le marteau. Bref, le plan « forgeron » est plombé. Faut quitter la ville, direction Lost Angels ! Mais avant cela, emplettes chez S&M !

Après avoir vidé leur bourse (et non « leurs ») et fait le plein d’élixirs en tous genres (c’est bien la preuve que ce n’était pas « leurs », sinon ils auraient fait des dépôts d’élixir…), ils décident d’aller prendre des billets pour la diligence de Lost Angels, avant d’aller chercher Ned. L’employé au guichet leur dit que la diligence part tôt le lendemain matin. Sh#t ! Impossible de quitter la ville avant la nuit ! À pieds ? À cheval ? Non… C’est dommage… Où aller pour limiter les dégâts ? Dans la zone de tentes « bidonville » ? Dans les entrepôts loin des habitations, ceux ou on s’était cachés pour aller aux enfers ? Ou chez les riches au centre ville ? Prenons les riches, prenons un hôtel juste devant le parc du centre ville ! Allez, Bonne nuit ! Ping Ly, elle, décide de retourner passer la nuit dans sa famille.

À minuit, la ville se réveille en entendant un grondement semblable au tonnerre qui se rapproche. Le sol tremble. Des enfants se mettent à hurler et à pleurer. Des gens se rassemblent dans la rue, en robes de chambre, lanternes à la main. C’est assourdissant ! Diego regarde par la fenêtre, vers le parc. Et le cauchemar se déchaîne !

Les témoignages parleront d’un troupeau fantôme de Long Horns. Folie collective probablement, mais un troupeau de Long Horns a bel et bien traversé la ville la nuit selon les sources officielles. Malheureusement, un tel troupeau étant une chose inhabituelle à Shan Fan, des citoyens sont sortis dans la rue pour voir la source de ce raffut, et ont été piétinés par les bêtes dans leur course. Le bétail, pris de panique est même rentré dans certaines maisons, et leurs habitants, y compris des enfants, n’ont pas survécu à une telle charge. Ce drame n’a duré que quelques minutes avant que le troupeau ne disparaisse dans la nuit.

Eliot Wild, tombé inconscient, se réveille avec quelques côtes froissées. Il trouve à ses cotés les corps de Ricco et de Diego. Il essaye de se souvenir, mais c’est un mélange chaotiques d’images et de sensations : terreur… Ricco tombe en se serrant la poitrine… un docteur… Ricco est mort… le mur de la chambre éclate… douleur… ca y est, c’est là ! Panique… c’est la fin ! Survie ! Se battre ! Puis c’est les ténèbres… le vide… Et enfin, telle une renaissance, Eliot ouvre les yeux pour voir Diego, le corps déchiré en deux et la tête explosée sur le sol en une tache noire grasse telle une tomate pourrie. Les pleurs dans la rue en bas, et les chambres voisines. L’hystérie d’une ville après une catastrophe telle qu’elle n’en a jamais connu...
avatar
Gaetan
MJ

Messages : 249
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 42
Localisation : Ho chi Minh, Dist 1 (Co Bac str)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deadlands - Season 2 - Chinese nights 4.1: Bad karma pour Shan Fan !

Message  lionel le Mar 1 Mar - 8:40

Bravo pour le troupeau dans la ville ... lol!
avatar
lionel
MJ

Messages : 410
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 36
Localisation : HCM

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum