Deadlands - Season 2 - Chinese nights 4.3: Quel karma de m... !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Deadlands - Season 2 - Chinese nights 4.3: Quel karma de m... !

Message  Gaetan le Jeu 10 Mar - 16:11

Ewing leur fait ses dernières recommandations: “Attendez que je sois parti pour démarrer le moteur, je ne veux pas être là si vous attirez une patrouille ! » Il leur donne aussi une pièce de tissu à donner à Stone, pour que Stone sache qu’ils sont de son coté. Ned l’examine, c’est un morceau d’uniforme confédéré, avec l’écusson du XIIIème bataillon d’Alabama. Cela n’évoque rien de particulier pour Ned, sans doute un truc des Blue Rebs ou autres.

Comme tout semble avoir été dit, Ewing prend congé. Il s’éloigne sur le quai et retourne vers la pension Hardwig. Nos amis décident de s’éloigner un peu de la ville à la rame, puis après une centaine de mètres, démarrent le moteur. Ils font un grand tour pour contourner l’île et arriver du bon coté. Ned essaye d’estimer les fréquences des bateaux qui patrouillent, et du faisceau lumineux projeté par le phare. Puis quand le moment semble propice, ils se lancent à toute vitesse, coupent le moteur et commencent à ramer, essayant de tirer le maximum de leur élan et de la couverture de la nuit pour traverser les quelques centaines de mètres les séparant de l’île.

Les calculs de Ned étant ce qu’ils sont, disons approximatifs, leur embarcation se retrouve sous le faisceau lumineux du phare. Par chance, personne sur l’île ne semble avoir prêté attention, l’alarme n’est pas déclenchée. Eliot décide d’utiliser ses techniques de Metal Mage et crée une grenade fumigène, qui rapidement génère un épais brouillard sur plusieurs dizaines de mètres, réduisant la visibilité à trois mètres. C’est donc sous le couvert d’une brume providentielle que nos amis peuvent éviter les bateaux de patrouille dont les faisceaux lumineux scrutent les ténèbres… Et essayent en vain de percer la brume…

Après quelques minutes, la petite embarcation atteint les parois rocheuses de l’île, en douceur, sans se briser dessus. Ils longent la paroi dans la direction ou devrait se trouver la bouche d’égouts. Leur progression se fait en douceur, toujours dans la brume, ponctuée de temps à autre la vision d’un aileron de requin qui fend l’eau à coté d’eux. Ils arrivent à un tuyau d’un mètre de diamètre qui sort de la roche, tel une bouche de métal emplie de ténèbres angoissantes. Un fin filet de liquide nauséabond s’écoule doucement.

Abdul se met son écharpe sur le nez, et se propose de grimper le premier dans le tuyau. Il doit se mettre à quatre pattes et avance un peu dans les ténèbres. Ned le suit pendant qu’Eliot improvise une torche avec un bout de vêtement noué sur la lame de son Bowie knife. Ned respire à plein nez les émanations du liquide dans lequel il patauge à quatre pattes. Il y a une odeur bizarre mêlée à l’odeur de la merde. Une odeur ferreuse, comme du sang ? Eliot grimpe dans le tuyau à son tour, et allume sa torche artisanale. La lumière qu’il apporte, bien que faible, suffit à confirmer les craintes de Ned : le liquide nauséabond est un mélange de merde et de sang ! Ping Ly essaye à son tour de grimper dans le tuyau, mais elle glisse et tombe entre le bateau et la roche. Eliot l’aide à se hisser hors de l’eau, juste avant d’entendre quelque chose heurter l’embarcation et la soulever un petit peu avant de la laisser retomber. Les requins semblent vifs et à l’affut ici… Gros aussi !

Les quatre héros pataugent à quatre pattes dans le tuyau, essayant de retenir leur souffle et de ne pas se laisser gagner par le doute. Eliot donne sa torche à Abdul qui ouvre la voie. La faible lumière ne suffit pas à voir bien loin. Elle aide juste à compenser par l’imagination les choses cachées dans les ombres, à voir des formes flasques et molles sur lesquelles ils posent les mains occasionnellement. Au bout d’une quinzaine de mètres, le tuyau débouche sur une salle. Ça a l’air d’être un collecteur. Abdul utilise son sabre pour estimer la profondeur de « l’eau » à un mètre vingt. Ils y seront jusqu'à la taille. Il lève la source de lumière et examine le plafond. C’est un ensemble chaotique de tuyaux de diverses tailles. Avec dégout, il se décide finalement à sortir du tuyau et à mettre les pieds dans la vase immonde qui a l’air de remplir la salle dont il ne voit pas les murs, sa lumière étant trop faible.

Il en a jusqu'à la taille ! Il fait un pas de coté, et laisse la place à Ned pour qu’à son tour il plonge les pieds dans ce bourbier immonde. Ned essaye d’ignorer la composition de l’affreux mélange en se laissant glisser dedans, puis lui aussi fait un pas pour laisser sortir le suivant du tuyau. Soudainement, Abdul crie qu’un truc l’a touché en dessous de la surface. Avant que Ned ne puisse dire que ce n’est pas lui le coupable, Abdul disparait sous la surface, emportant avec lui la lumière. Et là, c’est la merde ! Abdul est pris à la jambe et au torse par des tentacules, il se débat tant bien que mal pour essayer de se redresser et de résister à la chose qui le tire sous la surface. Ned, ne sachant ce qui a attaqué Abdul, et ne voyant goutte, décide de balancer des Soul Blasts en aveugle. Puis il se ressaisit, et décide d’avancer pour essayer de trouver Abdul à tâtons dans la merde. Eliot, allume son briquet, puis descend aussi dans le bourbier pour essayer d’aider ses amis. Ping Ly, horrifiée en imaginant les tentacules lui faire des choses bizarres, range ses références Hentai, et fait demi-tour dans le tuyau pour aller garder le bateau.

Abdul essaye vainement de se libérer en retenant son souffle, sans succès. La créature réussit à enrouler ses tentacules en lui emprisonnant les bras. Ça pue ! Ça ne va pas bien se passer ! Il prie Allah et demande une main secourable. Finalement, Allah entend sa détresse et les tentacules relâchent leur prise. Abdul se remet debout et émerge de sous la surface en dégoulinant de merde. Mais quelques secondes plus tard, c’est Eliot qui est happé sous la surface, et la faible lumière de son briquet disparait pour laisser à nouveau régner les ténèbres. Il se fait emporter sous la surface. Ned s’avance dans le noir, à tâtons, dans l’espoir de trouver son compagnon ou la créature qui l’attaque. Abdul se repère au son et se dirige vers Ned. Le huckster sent quelque chose le pousser au niveau des jambes. Il ne vacille pas. Il fait appel aux manitous pour Soul Blaster la créature, mais les manitous sont forts ici : le démon avec lequel il deal lui embrouille l’esprit à plusieurs reprises jusqu'à le priver d’hexes… Eliot, lui, essaye tant bien que mal de générer une grenade, mais sa tentative la plus réussie ne fera qu’un pathétique blob à la surface du bourbier. Il insiste, et en réponse, les manitous lui font une amputation spirituelle de la jambe. Ned sent encore quelque chose presser contre ses jambes, cette fois-ci avec plus de force, et il se fait balayer pour tomber à son tour dans le bourbier. Eliot, toujours sous la surface, sent l’obstacle qui empêchait la créature de le tirer plus à elle disparaître. Serait-ce la fin ? Il peut déjà imaginer être tiré vers une bouche horrible et pleine de dents… Quelle mort horrible ! Dévoré en se noyant dans la merde…

L'imam prie Allah de lui prêter sa force. Il entame une danse derviche et fait tourner son sabre dans tous les sens, en aveugle, dans le noir. Allah guide sa main, et il porte une série de coups dévastateurs à la créature tapie sous la surface ! Finalement, Eliot sent les tentacules le relâcher, se redresse comme il peut à une jambe pour enfin respirer !

Étant toujours dans le noir, sans lumière, nos amis tâtonnent jusqu'à trouver un marchepied qui surplombe la fosse sceptique. À tâtons toujours, ils trouvent des échelons en fer enchâssés dans le mur. Les échelons aboutissent à un sas en métal, fermé. Après une brève réflexion, tenant compte du fait qu’ils ont un unijambiste spirituel et un huckster sans hexes pour remplir leur mission, ils décident de laisser tomber et de battre en retraite. Ils reprennent leur bateau pour s’éloigner en silence, toujours sous le couvert de la brume. Ils vont au point de rendez-vous et comme ils sont en avance, ils y attendent Ewing et les Blue Rebs.

Deux heures plus tard, Ewing arrive avec Veronica « BM », la harrowed chef des Blue Rebs. Ils expriment tous deux leur surprise de voir la petite troupe déjà là, et surtout sans Stone. Ned leur explique avoir eu quelques problèmes, et devoir reporter leur mission à la nuit suivante. Abdul leur demande s’ils n’auraient pas une lanterne à prêter. Ewing la met en veilleuse, mais BM ne se retient pas : les sarcasmes volent bas, à cause de leurs antécédents, mais surtout à cause de l’amateurisme et l’inefficacité dont ils ont fait preuve. Elle leur dit d’attendre, et s’en va. Deux minutes plus tard, elle revient avec une lanterne. Ewing leur dit de garder un profil bas et de passer la journée ici. Qu’ils reviendront la nuit suivante, à l’aube pour l’extraction. Puis, il s’en va avec BM.

Notre quatuor passe la journée à se nettoyer, se reposer, remettre de l’ordre dans leur tête pour Ned et Eliot, et crever la dalle… C’est leur troisième jour sans manger. Et leur sommeil est toujours perturbé par d’affreux cauchemars.
avatar
Gaetan
MJ

Messages : 249
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 43
Localisation : Ho chi Minh, Dist 1 (Co Bac str)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deadlands - Season 2 - Chinese nights 4.3: Quel karma de m... !

Message  Gaetan le Jeu 10 Mar - 16:13

PS: desole pour l'utilisation du mot "merde", mais il apporte une certaine saveur a la narration, un certain realisme... ^^
avatar
Gaetan
MJ

Messages : 249
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 43
Localisation : Ho chi Minh, Dist 1 (Co Bac str)

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum