Episode 8: une histoire de noix...

Aller en bas

Episode 8: une histoire de noix...

Message  Gaetan le Jeu 6 Mai - 1:03

Suite de nos aventures en terre exotique…

Nous partons pour Santa Valéria, en charrette. Après une longue discussion avec la gouverneur, nous avons du nous déguiser en paysans. Pas crédibles du tout, 2 gentilshommes, nobles, avec notre prestance... Pourquoi ne pas habiller un garde en noble tant qu’on y est ? Et Olaf ? Un paysan blond aux yeux bleus et à la peau pâle… Au moins, il conduit l’attelage.

Kurt ne nous a pas accompagnés, sans doute pour échapper à cet accoutrement ridicule. Il préfère le simple accoutrement qui convient à la compagnie des Jennies.

Arrivé au village de Santa Valéria, qui est entouré de beaucoup de champs, nous avons la surprise de voir une agglomération d’environ 5000 habitants. Au nord, un bâtiment colonial, demeure du maire. Dans les rues, une bonne ambiance, c’est champêtre. Les gens jouent, dansent, chantent, profitent du soleil, les artisans travaillent juste ce qu’il faut, en dosant leur effort. Sur la place centrale, ornée d’une jolie fontaine, nous trouvons l’auberge Le Repos du Planteur, qui nous a été renseignée par la gouverneur. Ce serait l’auberge d’un de nos contacts. Grimont fait étalage de ses quelques notions de langue locale, notions très basiques, se limitant à « bonjour » et deux ou trois autres formules de politesse. Le tenancier le regarde d’un air blasé, et lui répond en Avalonien. Ce qui facilite la conversation… Nous prenons des chambres, et nous nous présentons comme envoyés par la gouverneur. Quand il apprend le but de notre mission, ce brave homme nous demande si nous ne voulons pas tuer l’ancien gouverneur au lieu de simplement l’espionner. En effet, celui-ci raquetterait les commerçants, avec le consentement du maire, qui ferme les yeux face à la milice privée de ce gredin. Nous demandons à notre aubergiste d’organiser une entrevue avec notre 2ème contact, Paulo. Sur ses conseils, nous irons le lendemain matin.

Après une nuit de repos bien mérité, dans la moiteur de la contrée, et bien loin de celle des Jennies, nous nous rendons chez Paulo. A pieds cette fois-ci, car nous voulons passer inaperçus. Ce qui est en fait assez difficile, ce n’est pas aisé de prendre la démarche d’un simple paysan et d’oublier sa prestance naturelle. Tout le monde n’a malheureusement pas des talents de saltimbanque… Nous arrivons donc chez ce Paulo, nous nous présentons à lui, et surprise, il parle aussi Avalonien. La gouverneur doit avoir anticipé notre venue, tous ses contacts parlent Avalonien ! Peut-être a-t-elle eu aussi recours à des sorcières qui lui auraient prédit notre venue. Enfin, revenons à Paulo… Encore une fois, nous nous présentons, et disons pourquoi nous sommes là. Paulo nous raconte des choses méprisables sur l’ancien gouverneur. Il abuserait des jeunes filles locales, et (de) ses hommes aussi. A notre surprise devant l’inertie des hommes locaux, il nous explique qu’ils ne semblent pas être au courant des viols. Qu’ils sont trop naïfs que pour se rendre compte…. Il va essayer de nous aider à remplir notre mission, mais nous conseille de ne pas attaquer l’ancien gouverneur et ses hommes, mais plutôt d’essayer de trouver des preuves. Pour ce faire, il nous propose de manière totalement désintéressée, un travail aux champs (les siens) pour pouvoir observer la villa du maire (ce dernier abrite l’ancien gouverneur) tout en travaillant. Malgré le vif intérêt d’Olaf de se mêler aux locaux, nous déclinons son offre pour aller voir notre dernier contact, Tello.

Un gamin nous conduit chez Tello. En chemin, nous passons près de la villa du maire, et nous pouvons voir qu’il y a des gardes autour.

Tello est aussi coopératif quand nous nous présentons à lui et lui disons qui nous envoie. Il connaît toute la région, et il nous dit que des trucs étranges se passent la nuit. Le Dard Masqué serait-il en ville lui aussi ? Non, mais des convois nocturnes… Nous fixons rendez-vous à la fontaine, vers minuit. Avant ça, nous passons quand même la journée aux champs, pour faire plaisir à Olaf. Après un bon repas et un bain chaud (sauf pour Olaf, qui veut garder la crasse et l’odeur pour parfaire son déguisement… dit-il…), nous allons au rendez-vous.

Tello nous guide jusqu’à la maison du maire, et nous nous postons tout près, espérant voir une activité quelconque. Tout ce que l’on voit, c’est l’animal domestique local, un étrange croisement entre un castor-pélican-tatou. Ce drôle d’animal semble s’éprendre de Olaf, et commence à le suivre et à se frotter amoureusement à lui. Notre grand gaillard s’apprête à donner des coups de pieds à cette pauvre bête amoureuse, quand Tello l’arrêt et lui dit que cela provoquerait de réels problèmes avec les locaux. Quel peuple étrange, il est possible de violer et de frapper leurs femmes sans qu’ils réagissent, mais si vous touchez à leurs mascottes, ils pourraient vous égorger.
Je m’éclipse pendant qu’ils font le tour du village. Je retourne à l’auberge, dans ma chambre, et me prépare à une petite escapade nocturne et aérienne. Très rapidement, je retourne à la maison du maire, et je me positionne sur un balcon. Il y a de la lumière, la fenêtre est ouverte, le maire travaille tard. J’attends, patiemment, et finalement le maire éteint la lumière et va dormir. Je m’introduis dans le bureau, et fouille ses papiers. Je ne peux malheureusement pas lire les documents, ne connaissant pas leur langue. Je prends ce qui me semble être un livre de comptes, et je vais le donner à mes amis. Puis j’y retourne une deuxième fois, pour prendre des cartes de la région. Et je livre encore à mes compagnons, avant de retourner à l’auberge et d’aller dormir. Je les quitte en bordure de jungle. Tello essaye de les décourager, mais ils sont têtus, et décident de s’aventurer sans guide dans la jungle, la nuit…

Au petit matin, ne les voyant pas revenir, je vais trouver Tello et je le convaincs d’aller avec moi à leur recherche. En chemin vers la lisière de la jungle, nous les voyons revenir, la démarche gaie mais les yeux cernés, probablement à cause de leur nouvelle expérience forestière nocturne, tous les deux ensembles…

Ils expliquent qu’ils ont suivi une piste et ont trouvés une clairière, style plantation, avec des arbres bien ordonnés. Ils ont cueilles des fruits, avant de prendre le chemin du retour et de se perdre (ce qui justifierait leurs cernes et la démarche « fatiguée » après une longue nuit dans la jungle…). En montrant ce fruit à notre bon ami l’aubergiste, ce dernier nous dit qu’il s’agit de muscade. Il explique que la Castille a le monopole de ce commerce, et que c’est passible de peine de mort. Nous lui demandons aussi d’examiner le livre de comptes et les cartes, mais il n’y découvre rien de compromettant.

En cherchant à remettre les pièces du puzzle ensembles, l’aubergiste nous parle d’un bateau que les habitants auraient vu. Nous filons voir Tello, et on l’interroge sur cette nouvelle information. Il nous emmène là où les locaux ont vus le bateau. Une petite crique… et justement, il est là ! Devant l’urgence de la situation, nous mettons au point un plan. Nous décidons d’envoyer Tello prévenir la gouverneur, pendant que nous attendons d’éventuels contrebandiers.

A la nuit tombée, nous apercevons des signaux lumineux provenant du bateau. Cherchant leur répondant sur la côte, nous repérons un groupe d’hommes. Deux chaloupes quittent le bateau en direction de la plage. Devant leur indécision et leurs discussions pleines d’esprit mais inadéquates, je pousse mes compagnons à attaquer immédiatement les hommes sur la côte, avant que les chaloupes n’arrivent, espérant ainsi limiter le nombre de nos adversaires. Nous descendons sur la plage et nous nous cachons parmi les rochers. Olaf bondit sur celui qui semble être le chef, et l’immobilise. Le combat commence ! Olaf assomme le chef qu’il maintenait dans ses bras, Grimont et moi éliminons directement deux des contrebandiers. Devant la soudaineté et l’efficacité de l’assaut, tous les autres contrebandiers jettent leurs armes et se rendent. Les chaloupes, elles, font demi-tour.

En fouillant nos prisonniers, nous trouvons sur le chef un livre religieux. Dedans, il y a des feuillets sur un site archéologique, avec un trésor castillan, et des créatures redoutables. Il y a aussi une adresse. Nos prisonniers coopèrent avec zèle et nous expliquent que le bateau appartient à Miton Clifford, un pirate avalonien. Ils vendent les noix pour l’ancien gouverneur. Nous leur proposons de témoigner contre lui et en échange nous leur éviterons la peine de mort. Ils acceptent tous sans hésitation.

Au retour, nous décidons de contourner le village avec nos prisonniers. Mais comme la charrette est dans le village, Olaf et Grimont y vont, discrètement… En arrivant, on peut voir de loin de l’agitation, et des buchers. L’inquisition ! Une petite troupe d’une trentaine de gars, ils convertissent les locaux par le feu…

A suivre…
Baron Aleksei Nakivgorod Sladivich de Saint Anderston.
avatar
Gaetan
MJ

Messages : 249
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 44
Localisation : Ho chi Minh, Dist 1 (Co Bac str)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Episode 8: une histoire de noix...

Message  Bruno le Jeu 6 Mai - 11:38

Merci pour ce résumé !
Que de suspens ... qu'allons nous faire face à un groupe d'une trentaine d'inquisiteurs bien entrainés (il faut lire ici qu'ils n'ont pas que le niveau brute) qui torture et brule d'honnêtes et naïf paysans qu'on n'ont probablement pas fait de mal à une mouche ? Olaf est perplexe ...
avatar
Bruno
MJ

Messages : 252
Date d'inscription : 29/08/2009
Age : 38
Localisation : Saigon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Episode 8: une histoire de noix...

Message  Fabien le Jeu 6 Mai - 14:40

Bruno a écrit:Merci pour ce résumé !
Que de suspens ... qu'allons nous faire face à un groupe d'une trentaine d'inquisiteurs bien entrainés (il faut lire ici qu'ils n'ont pas que le niveau brute) qui torture et brule d'honnêtes et naïf paysans qu'on n'ont probablement pas fait de mal à une mouche ? Olaf est perplexe ...

Vous faire tailler en pièces de façon fort orthodoxe ? tongue
avatar
Fabien
MJ

Messages : 638
Date d'inscription : 29/08/2009
Age : 44
Localisation : Vietnam

Revenir en haut Aller en bas

Re: Episode 8: une histoire de noix...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum